Election présidentielle russe: Des tricheurs pris en flagrant délit de bourrage d'urnes

«SHAME ON YOU» Vladimir Poutine a été réélu pour un quatrième mandat président de la Russie sauf que…

E.P.

— 

Des électeurs russes à Saint-Pétersbourg, ce dimanche.
Des électeurs russes à Saint-Pétersbourg, ce dimanche. — Anatoliy Medved/SIPA

Triomphant, le nouveau (futur ex) président de la Russie, Vladimir Poutine, a (plus ou moins) chaleureusement remercié ses électeurs, le soir de sa victoire, ce dimanche. Sauf qu’entre-temps, la Commission électorale a commencé à se pencher sur plusieurs irrégularités - « des milliers » selon les opposants du Kremlin - lors de l’élection. Notamment des bourrages d’urnes intempestifs dans certains bureaux de votes.

L'ONG Golos, spécialisée dans la surveillance des élections, a publié sur son site une carte des fraudes  comptabilisant, vers 15 heures, pas moins de… 2.288 cas d’irrégularités ! À Lioubertsi, à quelques kilomètres à l’est de Moscou, la tricherie - un bourrage d’urnes en bonne et due forme - a été confirmée par la Commission électorale qui a décidé d’annuler tous les bulletins.

De son côté, l’opposant au Kremlin, Alexeï Navalny (qui n'a pas pu se présenter à l'élection), a affirmé avoir dépêché des observateurs dans les bureaux de vote qui auraient rapporté plusieurs centaines de cas de fraudes. La Commission électorale n'a pas fini de faire les comptes...