Une collision entre un train et un bus au nord-est de Moscou fait au moins 16 morts

ACCIDENT Les victimes sont uniquement des passagers du bus...

20 Minutes avec AFP

— 

Illustration d'une ambulance russe
Illustration d'une ambulance russe — ANDREY SMIRNOV / AFP

Une collision entre un bus et un train a eu lieu dans la nuit de jeudi à vendredi près de Vladimir, au nord-est de Moscou, faisant au moins 16 morts, ont annoncé les autorités régionales.

Après avoir fait état de 19 morts parmi les passagers du car, le Comité d’enquête russe a corrigé son bilan à 16 morts dont un enfant. Les services de santé avaient également évoqué 19 morts.

« Les autres passagers, parmi lesquels plusieurs mineurs, ont été hospitalisés », a précisé le Comité d’enquête, qui a ouvert une enquête pour infraction aux règles encadrant le transport de passagers.

L’accident est survenu à 110 km à l’est de Moscou.

Une panne sur le passage à niveau

Selon l’antenne régionale du ministère des Affaires intérieures, le bus est tombé en panne alors qu’il traversait un passage à niveau, dont un feu rouge interdisait pourtant la traversée. Un train venant de Saint-Pétersbourg et à destination de Nijni-Novgorod l’a alors percuté à 03h29 (00h29 GMT) vendredi, selon la même source.

« Il n’y a pas de victimes parmi les passagers du train », a indiqué l’antenne régionale, publiant des images montrant une carcasse de bus éventrée près d’une voie ferrée.

Le ministère kazakh des Affaires étrangères a précisé que les deux chauffeurs, dont l’un a été tué, étaient de nationalité kazakhe. « Il y avait 55 citoyens ouzbeks dans le bus », a-t-il affirmé à l’agence Interfax.