Russie: Quatorze adolescents d'une colonie de vacances morts noyés

FAITS DIVERS Une tempête a éclaté sur le lac Siamorezo, dans le nord de la Russie...

20 Minutes avec AFP

— 

Le lac Siamarezo, dans le nord de la Russie.
Le lac Siamarezo, dans le nord de la Russie. — CAPTURE ECRAN GOOGLE MAPS

Quatorze adolescents participant à une colonie de vacances sont morts noyés dans un lac du nord-ouest de la Russie lorsque les bateaux à bord desquels ils se trouvaient ont chaviré en raison du mauvais temps, ont annoncé dimanche les enquêteurs.

L’accident s’est produit dans la nuit de samedi à dimanche sur le lac Siamozero en Carélie, a précisé le porte-parole du Comité d’enquête russe, Vladimir Markine.

Quatre personnes arrêtées

« Les enquêteurs ont terminé l’inspection des corps des 14 victimes. Ils ont constaté que toutes sont nées entre 2002 et 2004. Il n’y a pas d’adultes parmi les victimes », a ajouté Markine dans un communiqué. Un précédent bilan faisait état d’un adulte tué parmi les victimes.

« Cela confirme encore une fois que les moniteurs qui accompagnaient les adolescents n’ont pas fait les efforts nécessaires pour les secourir, mais ne pensaient qu’à sauver leur propre vie », a-t-il estimé.

Quatre personnes parmi les responsables de la colonie de vacances et les moniteurs ont été arrêtées à la suite du drame.

Les opérations de secours ont en outre permis le sauvetage d’une trentaine d’autres personnes, selon la branche locale du ministère des Situations d’urgence.

Pas de gilets de sauvetage ?

Le groupe était à bord de deux bateaux et d’un radeau pneumatique lorsqu’une tempête a éclaté au cours de la nuit, selon le ministère.

Selon le commissaire russe aux droits de l’enfant, Pavel Astakhov, les adolescents « ne portaient apparemment pas de gilets de sauvetage ».

Le maire de Moscou, Sergueï Sobianine, a pour sa part précisé sur Twitter que dix des adolescents morts habitaient dans la capitale russe.

Une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances du drame et si les normes de sécurité ont été respectées.