Un membre de l’OSCE serait détenu par des rebelles prorusses en Ukraine

UKRAINE L'un des chauffeurs de la mission OSCE en Ukraine serait détenu à Donetsk...

20 Minutes avec AFP

— 

Des véhicules de l'OSCE à leur arrivée le 4 juillet 2015 dans le village de Shyrokyne dans la région de Donetsk
Des véhicules de l'OSCE à leur arrivée le 4 juillet 2015 dans le village de Shyrokyne dans la région de Donetsk — ANATOLII STEPANOV AFP

En Ukraine, la tension entre Kiev et Donetsk n’est pas prête de retomber. Un membre de l’équipe de l’OSCE dans la région de Lougansk, dans l’est du pays, a disparu et serait détenu à Donetsk, fief des rebelles prorusses, a indiqué mercredi la mission en Ukraine de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe.

Selon une source proche du dossier, il s’agit d’un des chauffeurs de la mission de l’OSCE dans la région de Lougansk. Les rebelles prorusses n’ont pour l’instant pas commenté ces informations.

>> A lire aussi : Accrochage entre Moscou et Kiev après les attentats de Bruxelles

« Un des membres de notre équipe locale dans la région de Lougansk n’est pas rentré de vacances comme prévu le 7 juin. La police a été informée. Il serait détenu à Donetsk », est-il écrit sur la page Facebook de la mission. « Nous sommes en contact avec les personnes nécessaires pour régler cette question. Nous avons demandé sa libération immédiate et sans condition », est-il ajouté.

En avril, une antenne de l’ONU à Kiev avait annoncé qu’un collaborateur des Nations unies avait été arrêté et était retenu captif à Donetsk. Les autorités de la République populaire de Donetsk (DNR) avaient alors confirmé cette détention, ajoutant qu’elles soupçonnaient cet homme d’appartenir aux services de sécurité ukrainiens (SBU) et d’avoir été « dans le passé un des commandants de l’unité Alfa » (forces spéciales du SBU), ayant opéré dans la zone de conflit.

>> A lire aussi : Moscou étend son embargo alimentaire à l'Ukraine

Les négociations de paix au point mort depuis plusieurs mois

En 2014, plusieurs équipes d’observateurs de l’OSCE avaient également été retenues pendant plusieurs jours par des rebelles prorusses.

Le conflit opposant l’armée ukrainienne aux séparatistes dans l’est de l’Ukraine a fait plus de 9.300 morts en deux ans. Kiev et les Occidentaux accusent la Russie de soutenir militairement les rebelles, ce que Moscou dément. Les négociations de paix entre Kiev et les séparatistes sont au point mort depuis plusieurs mois.

« La situation dans le Donbass empire », a lancé mercredi Alexander Hug, chef adjoint de la mission de l’OSCE en Ukraine. « La semaine dernière, la mission a enregistré une hausse de 10 % du nombre de violations du cessez-le-feu par rapport à la semaine précédente », a-t-il ajouté lors d’une conférence de presse.