La Russie va tester cet été «Satan 2», son super missile

ARMEMENT L'engin a la capacité de détruire en quelques secondes un territoire «de la taille du Texas ou de la France» et aucun système radar ne le détecte...

20 Minutes avec agence

— 

Le missile aurait une portée de 10.000 kilomètres (illustration).
Le missile aurait une portée de 10.000 kilomètres (illustration). — AFP/ YURI KADOBNOV

La Russie s’apprêterait à tester son missile « RS-28 Sarmat » cet été et espérerait, dixit le Daily News, pouvoir déployer son arme redoutable en 2020.

A en croire, le site spécialisé et Wikipédia, l’engin, baptisé « Satan 2 », est une version modernisée du R-36 et serait actuellement le missile le plus puissant jamais conçu : il pourrait ainsi frapper à 10.000 kilomètres, mettant à sa portée les capitales européennes, mais aussi les villes de la côte ouest américaine.

 

>> A lire aussi : Un drone muni de bazookas mis au point par les Russes

Technologie furtive et 12 têtes nucléaires

Chargé au maximum de 12 têtes nucléaires, ce « super-missile » a la capacité de détruire en quelques secondes un territoire « de la taille du Texas ou de la France » rapporte encore le Daily News.

Et si cette carte de visite s’affiche comme un arrêt de mort, chacun imagine bien qu’il soit possible de détruire l’engin avant qu’il ne frappe. Et c’est là où « Satan 2 » porte bien son nom, car sa technologie furtive lui permet de tromper les systèmes radars ennemis.