Les amis motards de Poutine arrivent à Berlin, malgré la polémique

RUSSIE Les Loups de la nuit, proches de Vladimir Poutine, veulent célébrer le 71e anniversaire de la victoire sur les nazis...

N.Beu. avec AFP

— 

Vladimir Poutine et les Loups de la nuit le 29 août 2011 à Novorossiysk, en Russie.
Vladimir Poutine et les Loups de la nuit le 29 août 2011 à Novorossiysk, en Russie. — Alexei Druzhinin/AP/SIPA

Un groupe des Loups de la nuit, club de motards nationalistes russes, est arrivé en Allemagne dimanche, selon la police fédérale, où ils ont l’intention de célébrer à Berlin le 71e anniversaire de la victoire sur les nazis. Un cortège d’environ 80 motos et cinq véhicules d’escorte est passé sans incident au sud de Dresde (est), en provenance de la République tchèque. 

Les « Loups », fidèles au Kremlin, prévoient d’être à Berlin lundi, pour commémorer en ce 9 mai la victoire de l’armée soviétique sur les nazis en 1945. Leur « rallye de la victoire » de 6.000 km à travers le Bélarus, la Pologne, la République tchèque, la Slovaquie et l’Autriche, parti fin avril de Moscou en reprenant le cri de guerre de l’Armée rouge « A Berlin ! », a créé la polémique en Europe centrale.

Bien connus en Ukraine

Sept motards ont été refoulés le 1er mai par la Pologne, à la frontière avec le Bélarus. L’an dernier, le pays avait empêché les nationalistes russes de poursuivre un voyage similaire. Ce rallye rappelle aux Polonais la domination soviétique subie par leur pays après 1945, tout comme la politique agressive de Moscou à l’égard de l’Ukraine voisine. Le club se défend lui de toute arrière-pensée politique.

Club créé en 1989 peu avant l’implosion de l’Union soviétique, les Loups de la nuit sont proches du Kremlin. Leur chef est régulièrement aux côtés du président Vladimir Poutine lors de parades officielles. Les Loups compteraient 5.000 membres dans toute l’ex-URSS et se sont illustrés en Crimée, la péninsule ukrainienne annexée en mars 2014 par la Russie, ou dans le bastion séparatiste de Lougansk, dans l’est de l’Ukraine, où plusieurs membres du club ont rejoint les combattants rebelles.