Arctique: Au moins six morts dans l'explosion d'une mine

DRAME Et 26 mineurs sont déclarés disparus, sans vraiment d'espoir qu'ils soient retrouvés...

20 Minutes avec AFP
— 
La mine se trouve près de la ville de  Vorkouta, à une centaine de kilomètre du cercle polaire.
La mine se trouve près de la ville de Vorkouta, à une centaine de kilomètre du cercle polaire. — Capture d'écran

Nouveau drame dans la mine de charbon de Severnaïa. Six personnes, presque toutes des sauveteurs, sont mortes dans une nouvelle explosion dans cette mine du Grand Nord de la Russie où quatre personnes avaient été tuées et 26 mineurs portés disparus après un coup de grisou jeudi, a annoncé samedi un porte-parole local.

« Six personnes sont mortes, dont cinq sauveteurs » envoyés à la recherche des disparus de l’explosion de jeudi, a déclaré à l’AFP Anton Kovalichine, porte-parole du ministère des Situations d’urgence dans la région arctique de Komi, où est située la mine de charbon de Severnaïa.

Vers le plus grave accident de mine de ces dernières années

En dépit d’une opération massive avec des centaines de sauveteurs, il reste peu d’espoir de retrouver vivants les 26 mineurs portés disparus dans la mine située près de Vorkouta, à plus de 100 km au nord du cercle polaire, a indiqué de son côté le ministre des Situations d’urgence, Vladimir Poutchkov. « Malheureusement, nous sommes obligés de reconnaître que les conditions dans cette section de la mine (où a eu lieu le coup de grisou) ne permettent pas la survie d’une personne », a dit le ministre à la chaîne de télévision LifeNews. Aucun contact n’a pu être établi avec les 26 mineurs, et si leur mort se confirme, l’accident à la mine de Severnaïa sera le plus meurtrier survenu en Russie ces dernières années.

Connue pour ses conditions climatiques extrêmes, la région de Vorkouta, située à près de 2.000 km au nord-est de Moscou, abritait à l’époque stalinienne des camps comptant plusieurs dizaines de milliers de détenus employés dans les mines. A la fermeture des camps dans les années 50, l’exploitation des mines a perduré.