La Turquie abat un avion militaire russe près de la frontière Syrienne et va saisir l'OTAN

CONFLIT Il s'agit d'un appareil Su-24 de l'armée russe...

20 Minutes avec AFP

— 

Capture d'écran d'une vidéo postée par un média turc.
Capture d'écran d'une vidéo postée par un média turc. — DR

Est-on en train d'assister aux prémices d'un incident diplomatique ? Après une première violation de son espace aérien en août dernier par le survol d'un drone, l’aviation turque a abattu ce mardi un avion militaire russe qui aurait violé son espace aérien près de sa frontière avec la Syrie, ont rapporté les chaînes d’information NTV et CNN-Türk citant des sources militaires turques.

L'un des pilotes russes aurait été capturé par les rebelles syriens turkmènes qui combattent le régime de Bachar al-Assad dans les montagnes proches de la frontière turque, en face de la province de Hatay (sud de la Turquie)

Confirmé par la présidence de la République turque, l'appareil aurait été prévenu par les autorités selon ces sources : « Un avion russe Su-24 a été abattu conformément aux règles d'engagement après avoir violé l'espace aérien turc malgré les avertissements ». Moscou, de son côté, affirme que son Su-24 abattu par les Turcs « se trouvait exclusivement dans l'espace aérien syrien ». Selon des chaînes de télévision turques et américaines, les deux pilotes seraient parvenus à s'éjecter. 

>> L’armée turque abat un drone non identifié dans son espace aérien près de la Syrie

Les deux chaînes ont diffusé des images de la chute d’un avion militaire en feu s’écrasant dans les montagnes proches de la frontière turque, en face de la province de Hatay (sud). Le pays a décidé de saisir l’Otan, dont elle est membre, et l’ONU, ont annoncé les services du Premier ministre.

« Le ministère des Affaires étrangères va prendre les initiatives nécessaires auprès de l’Otan et de l’ONU, au niveau des pays concernés, sur instruction du Premier ministre Ahmet Davutoglu », ont-il indiqué dans un communiqué.