VIDÉO. Les ouragans Irma et Harvey causés par un programme gouvernemental américain ? C'est faux

DESINTOX Et pourtant la rumeur circule...

Mathilde Cousin

— 

Les dégâts causés par l'ouragan Irma dans la partie néerlandaise de Saint-Martin.
Les dégâts causés par l'ouragan Irma dans la partie néerlandaise de Saint-Martin. — GERBEN VAN ES/AP/SIPA
  • Un site soutient qu’un programme américain de recherche sur l’atmosphère est à l’origine des récents ouragans.
  • La vidéo sur laquelle il s’appuie est sortie de son contexte.
  • Ce programme de recherche, baptisé HAARP, fait l’objet de nombreuses théories du complot.

Quelle est la cause des ouragans Irma et Harvey ? Ce serait un programme gouvernemental américain, soutient le site Les Moutons Rebelles, qui s’appuie sur le site américain Your News Wire.

Selon Les Moutons Rebelles, le responsable de ces phénomènes climatiques a pour nom HAARP. Cet acronyme désigne un programme de recherche américain sur l’ionosphère, la zone haute de l’atmosphère. Ce programme, actuellement géré par l’université d’Alaska Fairbanks, fait l’objet de nombreuses théories du complot.

DESINTOX

Pourquoi faut-il prendre du recul par rapport à cette affirmation ? Les preuves avancées par Les Moutons Rebelles et Your News Wire sont fragiles :

- Une image satellitaire présentée comme ayant été « nouvellement publiée » par la NASA Worldview montrerait des anomalies étranges autour des ouragans Irma et Harvey. Problème : cette image date de 2016.

- L’interview du scientifique sur laquelle s’appuient Your News Wire et Les Moutons Rebelles a été sortie de son contexte. Le professeur Michio Kaku est interviewé sur la chaîne CBS au sujet de l’utilisation des lasers qui pourrait influencer sur le climat. L’interview date en réalité de 2013. On entend même la journaliste de CBS mentionner un événement auquel viennent d’assister Al Gore et Hillary Clinton.

- Your News Wire est un site dont il est conseillé de lire les informations avec recul : ses animateurs ont déjà publié, à plusieurs reprises, de fausses informations. Ils ont notamment diffusé une fausse nouvelle sur le décès de Chester Bennington, le chanteur de Linkin Park.

Qu’est-ce que le programme HAARP ?

Depuis ses débuts en 1990, le High Frequency Active Auroral Research Program (programme de recherche sur les hautes fréquences actives aurorales) intrigue. Des ouragans, mais aussi Fukushima ou des séismes, lui ont été attribués. Ce programme, qui se déroule en Alaska, était mené en partenariat par plusieurs universités américaines et était supervisé par l’armée de l’air et la marine américaines.

Les recherches portaient sur l’ionosphère, une zone haute de l’atmosphère. Pourquoi cela intéresse-t-il tant les sites alternatifs ? Ces recherches avaient deux objectifs : étudier les phénomènes naturels qui se déroulent dans l’ionosphère sous l’influence du soleil et développer des technologies qui utilisent des effets produits grâce à ces phénomènes. Elles servaient aussi à étudier comment l’ionosphère modifie les signaux radios.

Des journées portes ouvertes

L’HAARP n’est pas capable « d’affecter le climat », explique l’université qui abrite les recherches. « L’énergie utilisée par HAARP n’est ni absorbée dans la troposphère ni dans la stratosphère : les deux niveaux de l’atmosphère qui produisent le climat », développe l’université.

Depuis 2015, c’est l’université d’Alaska Fairbanks qui a repris le programme. Elle organise régulièrement des journées portes ouvertes. Pour tordre le cou aux mythes qu’inspire l’HAARP ?

20 Minutes est partenaire de Facebook pour lutter contre les fake news. Grâce à ce dispositif, les utilisateurs du réseau social peuvent signaler une information qui leur paraît fausse. Vous pouvez contacter l’équipe en écrivant à contribution@20minutes.fr.