Ouragan Jose: A Saint-Martin, neuf sites pour abriter 1.600 personnes

TEMPETE La ministre des Outre-mer, Annick Girardin, l' annoncé ce samedi...

B.D. avec AFP

— 

L'île de Saint Martin, le 6 september 2017, après le passage de l'ouragan Irma.
L'île de Saint Martin, le 6 september 2017, après le passage de l'ouragan Irma. — SIPA

Sur l'île de Saint-Martin, déjà dévastée par l'ouragan Irma, les secours vont ouvrir «neuf sites» capables d'abriter «1.600 personnes» pendant le passage de l'ouragan Jose, a annoncé samedi la ministre des Outre-mer Annick Girardin.

Ces abris sont destinés aux habitants «qui n'auraient pas d'hébergement ou ceux qui ont des hébergements trop fragiles, qui ont déjà été touchés par le cyclone Irma», a dit la ministre lors d'un point de presse sur place. «A peu près 1.600 personnes peuvent être accueillies» dans ces lieux, a-t-elle précisé. «Pour l'instant, on a largement de la place», a-t-elle affirmé, le nombre des demandeurs d'abri étant pour le moment inférieur aux capacités d'accueil, a-t-elle dit. «Nous sommes là pour veiller à ce que tout le monde ait un abri samedi avant midi», heure locale (18h à Paris), a-t-elle ajouté.

Catégorie 4 sur 5

L'ouragan Jose s'est renforcé pour atteindre la catégorie 4, sur une échelle de dangerosité qui en compte cinq. Il «doit passer au nord de l'île de Saint-Martin» et avoir «des répercussions en matière de vents et puis de houle» sur Saint-Barth. Cette dernière, moins touchée, «se prépare aussi de son côté», a dit Annick Girardin.

Les deux îles sont actuellement classées en vigilance rouge. L'alerte passera au niveau violet, qui exige que la population se barricade chez elle, environ six heures avant que l'ouragan ne frappe, a précisé la préfète déléguée Anne Laubies. Annick Girardin a rappelé les consignes pour les habitants demeurant chez eux: se réfugier dans une pièce centrale, de préférence dépourvue de fenêtre, «ne pas hésiter à se cloisonner dans la salle de bains et se mettre même dans la baignoire si nécessaire.»

>> A lire aussi : Ouragan Irma: Exodes massifs en Floride et à Cuba pour se mettre à l'abri

«Notre défi, c'est zéro mort pendant Jose», a dit une source de sécurité à l'AFP. «Après, on garde à l'esprit qu'on risque de retrouver des victimes d'Irma, qui n'ont pas encore été découvertes», a ajouté la source. Au cours des dernières 48 heures, plus de 1.000 secouristes, militaires et renforts en tous genres sont arrivés à Saint-Martin.

La ministre a annoncé une vague supplémentaire de renforts «dès lundi, pour nettoyer et pour passer à la reconstruction». Face aux pillages survenus sur l'île au cours des deux derniers jours, la gendarmerie sera présente «tant que ce sera nécessaire», a dit la ministre.