VIDEO. Ouragan Irma: Barbuda «totalement dévastée», la partie française de Saint-Martin «détruite à 95%»

INTEMPERIES Le nombre de victimes est encore incertain...

M.C.

— 

Un habitant de Saint John's, sur l'île d'Antigua, constate les dégâts après le passage de l'ouragan Irma, le 6 septembre 2017.
Un habitant de Saint John's, sur l'île d'Antigua, constate les dégâts après le passage de l'ouragan Irma, le 6 septembre 2017. — Johnny Jno-Baptiste/AP/SIPA

Le bilan s’annonce très lourd dans le sillage de l’ouragan Irma. La partie française de l’île de Saint-Martin a ainsi été « détruite à 95 % », ont annoncé les autorités locales, et le bilan y est pour l'instant de six morts, a annoncé le préfet de la Guadeloupe.

La petite île de Barbuda, située à 200 km environ au sud-est de Saint-Martin, a elle été « totalement dévastée » par le passage de l’ouragan, qui a causé la mort d’une personne, selon le Premier ministre d’Antigua-et-Barbuda, Gaston Browne.

>> Suivre les événements en direct

La radio RCI Guadeloupe a posté une vidéo d'un rassemblement organisé à Saint-Martin après le passage d'Irma:

Ces photos et vidéos ont été prises dans la partie néerlandaise de l'île de Saint-Martin:

Voici des images de l'île de Barbuda:

« Pour l’instant nous n’avons qu’un mort qui a été recensé », a déclaré Gaston Browne, mais le puissant ouragan de catégorie 5, soit le maximum de la catégorie d’intensité pour ces phénomènes, a causé des destructions telles que l’île qui compte 1.600 habitants « n’est plus qu’un tas de décombres ».

«Je n'ai jamais vu une telle destruction», a confié le dirigeant à CNN après avoir visité l'île de Barbuda, affirmant que «95% des propriétés à Barbuda sont endommagées». «L'infrastructure est endommagée, toutes les institutions, l'hôpital, les écoles. Ca brise le coeur». Et au vu de «l'ampleur de la dévastation, je suis surpris qu'on n'ait pas davantage de morts», a assuré le Premier ministre de cet archipel des Antilles.

Selon l'estimation qu'il a pu faire en se rendant sur place mercredi, après qu'Irma eut balayé l'île dans la nuit, «environ 20, 30% des propriétés sont totalement démolies». 
Les services de télécommunications sont également hors d'usage et l'aéroport n'est plus en état d'accueillir des vols, coupant quasiment l'île du reste du monde, a-t-il ajouté.