20 Minutes : Actualités et infos en direct
grand départL’armée française tourne une page en quittant le Niger

Coup d’Etat au Niger : L’armée française a commencé à quitter le pays

grand départLa destination finale des convois français n’a pas été officiellement communiquée, mais il pourrait s’agir du Tchad, dernier pays du Sahel à accueillir des militaires français
Des soldats français du 2e Régiment Etranger de Parachutistes (2eREP) se préparent à une mission sur la base aérienne française BAP, à Niamey, le 14 mai 2023.
Des soldats français du 2e Régiment Etranger de Parachutistes (2eREP) se préparent à une mission sur la base aérienne française BAP, à Niamey, le 14 mai 2023.  - ALAIN JOCARD / AFP
20 Minutes avec AFP

20 Minutes avec AFP

La présence militaire française au Sahel est de plus en plus limitée. Un premier départ du Niger a eu lieu avec un convoi terrestre sous escorte locale qui se dirigerait vers une destination qui pourrait être le Tchad, selon plusieurs sources sécuritaires. « Les premiers départs ont lieu, conformément à la planification, à la coordination en cours », a appris l’AFP mardi auprès des armées françaises. Un avion avec du matériel français et un premier groupe de militaires prioritaires (évacuations sanitaires, notamment) s’est par ailleurs envolé de Niamey lundi, a-t-on appris auprès d’une autre source militaire.

La destination finale des convois français n’a pas été officiellement communiquée. Mais selon une source locale, les militaires français qui se trouvaient à Tabarey-Barey sont passés par la ville de Tillabéri, à moins de 100 km de Niamey, et devaient converger vers la capitale. Selon des sources proches du dossier, ils devraient ensuite prendre la direction du Tchad, via plus de 1.600 kilomètres de routes et de pistes pour atteindre N'Djamena, où se trouve le commandement des Forces françaises au Sahel.

Un parcours périlleux

Ce nouveau retrait lance aux Français un double défi logistique et sécuritaire. Les options de trajet sont limitées, voire dangereuses, avec le risque de manifestations antifrançaises mais aussi la présence de djihadistes liés à Boko Haram et à la filiale en Afrique de l’Ouest de l’EI (Iswap) dans la zone de Diffa (est du Tchad).

Les frontières terrestres du Niger sont par ailleurs fermées avec le Bénin et le Nigeria depuis le coup d’Etat du 26 juillet. Et les Nigériens interdisent le survol de leur territoire par des avions français, civils et militaires, sauf dérogation. Les frontières ont été en revanche rouvertes avec l’Algérie, la Libye, le Burkina Faso, le Mali et le Tchad.

Si les conteneurs français sont acheminés vers le Tchad, le trajet sera long, pénible et dangereux. Ils devront en effet transiter ensuite par le port de Douala, au Cameroun, au terme d’un autre convoi compliqué, selon une source proche du dossier.

Sujets liés