20 Minutes : Actualités et infos en direct
ConflitUne pause « d’au moins six semaines » à Gaza en discussion, selon Biden

Guerre Israël-Hamas : Biden annonce qu’une pause « d’au moins six semaines » à Gaza est en discussion

ConflitUn accord de libération des otages détenus à Gaza, accompagné d’une pause « d’au moins six semaines » dans les hostilités entre Israël et le Hamas, est en discussion
Le président des Etats-Unis, Joe Biden,  à la Maison Blanche, le 12 février 2024.
Le président des Etats-Unis, Joe Biden, à la Maison Blanche, le 12 février 2024. - Andrew Harnik/AP/SIPA / SIPA
20 Minutes avec AFP

20 Minutes avec AFP

Un futur répit pour les Gazaouïs ? Joe Biden a annoncé lundi qu’un accord de libération des otages détenus à Gaza, accompagné d’une pause « d’au moins six semaines » dans les hostilités entre Israël et le Hamas, était actuellement en discussion.

Le président américain a répété la mise en garde déjà émise plusieurs fois par son administration et indiqué qu’il « fallait protéger » les civils palestiniens à Rafah en cas d’offensive israélienne sur cette ville du sud de l’enclave, ajoutant à la pression internationale.

De son côté, le roi de Jordanie Abdallah II, lors d'une allocution commune avec Joe Biden à la Maison Blanche, a déclaré lundi qu'il « fallait un cessez-le-feu durable immédiatement » à Gaza.

Le président américain, lui, rejette toujours cette idée d'une cessation des hostilités sans conditions et à durée indéterminée. « Les Etats-Unis travaillent à un accord de libération des otages entre Israël et le Hamas, qui amènerait immédiatement une période de calme d'au moins six semaines à Gaza », pouvant déboucher sur « quelque chose de plus durable », a dit le démocrate de 81 ans.

Etat palestinien

Le souverain et le président se sont retrouvés sur l'appel à instaurer à long terme un Etat palestinien. « C'est la seule voie pour assurer à long terme la sécurité d'Israël », a plaidé Joe Biden.

Abdallah II a lui appelé de ses voeux « un Etat palestinien indépendant, souverain et viable, ayant Jérusalem-Est pour capitale, mais cohabitant avec Israël dans la paix et la sécurité. » « C'est la seule solution qui garantira la paix et la sécurité pour les Palestiniens et les Israéliens ainsi que toute la région », a-t-il déclaré.

Abdallah II, accompagné de son épouse la reine Rania et du prince héritier Hussein, a été reçu solennellement par Joe et Jill Biden. Le souverain a entamé une tournée internationale qui le verra aller aussi au Canada, en France et en Allemagne.

Sujets liés