20 Minutes : Actualités et infos en direct
CONFLITGuerre Hamas - Israël : Le Hamas affirme qu'aucun otage ne sortira « vivant » de Gaza sans « négociation »...
live

Terminé

Guerre Hamas - Israël : Le Hamas affirme qu'aucun otage ne sortira « vivant » de Gaza sans « négociation »...

CONFLITRevivez avec nous les informations sur le conflit au Proche-Orient en ce dimanche 10 décembre 2023
Manifestation organisée par les avocats du Barreau de Nice pour la libération des otages israéliens détenus par le Hamas dans la bande de Gaza, le 7 décembre 2023.
Manifestation organisée par les avocats du Barreau de Nice pour la libération des otages israéliens détenus par le Hamas dans la bande de Gaza, le 7 décembre 2023. - FREDERIC DIDES/SIPA / SIPA
Xavier Moulinot

X.M.

L’ESSENTIEL

  • L’armée israélienne et le Hamas se livrent ce dimanche à de violents combats dans le sud de la bande de Gaza, où des centaines de milliers de personnes tentent désespérément de se protéger.
  • Avec l’intensification des combats et après un véto américain à l’ONU sur une résolution proposant un cessez-le-feu, les craintes sont vives pour la population civile dans la bande de Gaza.
  • Une grande partie du 1,9 million de Gazaouis qui ont fui les combats et les bombes se retrouvent acculés dans la ville de Rafah, près de la frontière avec l’Egypte, transformée en vaste camp de réfugiés. Des maladies se propagent en raison de la surpopulation et des mauvaises conditions sanitaires au sein des abris de l’agence de l’ONU dédiée aux réfugiés palestiniens (UNRWA) dans le sud du territoire.

A VOIR

A LIRE


C’est la fin de ce live

Merci à toutes et à tous de nous avoir suivis. La rédaction de 20 Minutes reste mobilisée chaque jour pour vous informer sur le conflit. Le live revient dès demain matin. En attendant, bonne soirée.

19h51

Netanyahou aux combattants du Hamas : « C’est fini », « rendez-vous, maintenant »

Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a appelé dimanche les combattants du Hamas à déposer les armes sans délai. « Ils déposent les armes et se rendent à nos soldats héroïques. Cela prendra du temps. La guerre se poursuit mais c’est le début de la fin du Hamas », a-t-il déclaré, cité dans un communiqué. « Je dis aux terroristes du Hamas : c’est la fin. Ne mourez pas pour [le chef du mouvement à Gaza, Yahya] Sinouar. Rendez-vous – maintenant ! », a-t-il ajouté.

18h40

Des milliers de personnes manifestent contre l’antisémitisme à Berlin

Plusieurs milliers de personnes ont manifesté dimanche contre l'antisémitisme et le racisme à Berlin alors que les incidents anti-juifs ont augmenté en Allemagne depuis le début de la guerre à Gaza. Environ 3.200 personnes ont bravé la pluie pour participer à la marche au coeur de la ville, selon une porte-parole de la police. Les manifestants se sont rassemblés sous le mot d'ordre, en référence à l'Holocauste et aux crimes commis par les nazis.

L'antisémitisme est devenu « banal » dans la société, a déclaré Josef Schuster, président du Conseil central des juifs d'Allemagne, à la foule qui participait à la manifestation. « Parfois, je ne reconnais pas ce pays », a-t-il déclaré. L'Allemagne a enregistré des centaines d'infractions pénales liées à la guerre de Gaza depuis que le conflit a été déclenché par l'attaque du Hamas contre Israël le 7 octobre.

On note en particulier un nombre croissant d'incidents antisémites, dont la prise pour cible d'une synagogue berlinoise à l'aide de cocktails Molotov en octobre. Une manifestation pro-palestinienne a également eu lieu dans le centre de Berlin dimanche, attirant 2.500 personnes au plus fort de la journée, selon la police.

18h14

Un projet iranien « ciblant » des Israéliens « déjoué » à Chypre

Israël et Chypre ont déjoué un projet iranien visant à attaquer des « cibles israéliennes et juives » sur l’île méditerranéenne, a déclaré dimanche le bureau du Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahou.

« Les agences chypriotes de sécurité et d’application de la loi, en coopération avec le Mossad », l’Agence nationale israélienne de renseignement, « ont déjoué une infrastructure terroriste iranienne qui prévoyait de mener des attaques contre des cibles israéliennes et juives à Chypre », est-il indiqué dans un communiqué commun.

La police chypriote avait déclaré plus tôt à l’AFP avoir arrêté deux personnes pour des raisons de « sécurité nationale ». « Nous enquêtons sur une affaire liée au terrorisme », a déclaré un porte-parole, sans plus de détail.

17h59

L'enfer dans les vestiges du plus grand hôpital de Gaza

Des centaines de tentes de fortune se dressent au milieu d'un paysage désolé, entre les tas de gravats et d'ordures, au pied de bâtiments en ruines de l'hôpital al-Chifa, le plus grand de Gaza qui avait été assiégé par l'armée israélienne en novembre. Au moins 30.000 personnes sont venues se réfugier dans l'enceinte de l'établissement, vidé de la quasi-totalité de ses patients lors d'une incursion de l'armée israélienne débutée le 15 novembre et qui avait duré plusieurs jours.

Les hôpitaux, protégés par le droit international humanitaire, ont été touchés à plusieurs reprises dans la bande de Gaza par des frappes israéliennes depuis le début de la guerre entre Israël et le Hamas, déclenchée après une attaque sans précédent du mouvement palestinien sur le sol israélien le 7 octobre. Au total, 1.200 personnes, en majorité des civils, ont été tuées ce jour-là, selon les autorités israéliennes. En représailles, Israël, qui veut « anéantir » le Hamas, bombarde la bande de Gaza où des combats au sol ont également lieu.

17h45

Le chef de l’Unrwa accuse Israël de vouloir expulser les Palestiniens de Gaza vers l’Egypte

17h40

Nouveau bilan de 17.997 morts à Gaza

17h32

Valérie Pécresse retire le prix Simone Veil à Zineb El Rhazoui

Valérie Pécresse a annoncé retirer le prix Simone Veil à Zineb El Rhazoui. En cause : des publications, dont « son retweet d’un parallèle entre Auschwitz et la riposte israélienne contre les terroristes du Hamas à Gaza », jugées « outrancières et choquantes » par l’ancienne ministre. Pour en savoir plus, c’est ici :

17h21

Nouvelles pressions pour la démission de présidentes d'universités aux Etats-Unis

Après la démission choc samedi de la présidente de l'université de Pennsylvanie (UPenn) pour des accusations d'antisémitisme sur les campus américains, les pressions se sont renforcées dimanche aux Etats-Unis et en Israël contre les patronnes de Harvard et du MIT qui avaient aussi été critiquées mardi devant le Congrès.

Dans un contexte de poussée de l'antisémitisme aux Etats-Unis depuis la guerre à Gaza entre Israël et le Hamas, le Premier ministre Benyamin Netanyahou s'est félicité de la réaction des « amis et dirigeants de la communauté juive » américaine de six millions d'âmes, la plus importante après l'Etat hébreu.

« Une à terre, il en reste deux », a martelé samedi soir sur X (ancien Twitter) Elise Stefanik, représentante républicaine de l'Etat de New York à la Chambre du Congrès, en allusion à Elizabeth Magill, démissionnaire de la présidence de UPenn, et à ses paires Claudine Gay et Sally Kornbluth, respectivement présidentes de Harvard et du Massachusetts Institute of Technology (MIT).

17h16

L’antisémitisme dans les universités américaines est un « cancer », selon le président du mémorial de la Shoah en Israël

Le président du mémorial de la Shoah en Israël a comparé dimanche l’antisémitisme sur les campus américains à un « cancer » qui « ruinera » l’enseignement supérieur aux Etats-Unis « si les mesures nécessaires ne sont pas prises maintenant ». « Il s’agit d’un processus cancéreux », a déclaré Dani Dayan lors d’un entretien accordé à l’AFP à l’institut international pour la mémoire de la Shoah Yad Vashem, à Jérusalem.

« Rien n’a été entrepris en phase une il y a quelques années » pour lutter contre l’appel au boycottage d’Israël, a-t-il expliqué. « Là on est en phase deux. Si les mesures nécessaires ne sont pas prises maintenant, on entrera en phase terminale… pour les universités, pas pour les Juifs », a-t-il ajouté.

17h04

L’OMS adopte une résolution réclamant une aide immédiate pour Gaza

Le Conseil exécutif de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a adopté dimanche par consensus une résolution réclamant une aide humanitaire immédiate pour Gaza.

Alors que le Conseil de sécurité de l'ONU a échoué à exiger un cessez-le-feu entre Israël et le Hamas, du fait du veto des Etats-Unis, les 34 pays membres du Conseil exécutif de l'OMS appellent tous au « passage immédiat, durable et sans entrave de l'aide humanitaire » dans la bande de Gaza.

16h48

Le Hamas affirme qu’aucun otage ne sortira « vivant » de Gaza sans « négociation »

Le Hamas a prévenu dimanche qu'aucun des otages enlevés lors de l'attaque du 7 octobre et encore retenus dans la bande de Gaza n'en sortirait « vivant » sans négociation et sans « répondre aux exigences » du mouvement palestinien.

« Ni l'ennemi fasciste et sa direction arrogante, ni ses soutiens, ne pourront récupérer leurs prisonniers vivants sans un échange et une négociation, et sans répondre aux exigences de la résistance », a déclaré le porte-parole de la branche armée du mouvement, Abou Obeida, dans une vidéo.

16h17

Des milliers de Marocains dans la rue pour dénoncer un « génocide » à Gaza

Plusieurs milliers de Marocains ont manifesté dimanche à Rabat pour dénoncer un « génocide » à Gaza et exiger la rupture des relations avec Israël, ont constaté des journalistes de l'AFP. Une foule nombreuse a défilé au centre de la capitale, derrière une grande banderole se prononçant « contre l'Holocauste de Gaza » et pour « abroger la normalisation ».

Depuis fin 2020, le royaume a noué des relations tous azimuts avec Israël en contrepartie de la reconnaissance par les Etats-Unis de la souveraineté du Maroc sur le territoire disputé du Sahara occidental. Brandissant des drapeaux palestiniens et coiffés de keffieh, les manifestants marchaient contre « les crimes de guerre et le génocide » à Gaza à l'appel du « groupe d'action nationale pour la Palestine », regroupant des formations de gauche et le Parti islamiste de la justice et du développement.

15h48

Plusieurs soldats israéliens blessés après une attaque de drones du Hezbollah

Plusieurs soldats israéliens ont été blessés dimanche après une attaque de drones du Hezbollah lancée depuis le sud Liban, a annoncé l'armée israélienne, qui a échangé des tirs avec le mouvement libanais pro-iranien et allié du Hamas palestinien.

« Deux soldats de l'armée israélienne ont été blessés, et un certain nombre d'autres soldats ont été légèrement blessés par des éclats d'obus et par l'inhalation de fumée », a indiqué l'armée dans un communiqué, ajoutant que les soldats avaient été transportés à l'hôpital.

Le bouclier antimissile israélien a également abattu deux « cibles aériennes suspectes venant du Liban », selon ce communiqué. L'armée israélienne ne précise pas si les soldats ont été blessés par des débris ou par une frappe de drone.

15h03

Raids très violents près de Khan Younès

Tôt dimanche, l’aviation israélienne a mené des « raids très violents » près de Khan Younès (sud), et sur la route vers Rafah (sud), frontalière de l’Egypte, a indiqué le Hamas. De nombreuses frappes nocturnes ont visé Khan Younès, selon un journaliste de l’AFP.

Au sol, de violentes batailles opposent les soldats aux combattants palestiniens principalement dans la région de Khan Younès, à Jabaliya (nord) et dans la ville de Gaza (nord), d’après les deux camps. Les combattants palestiniens ont continué eux à tirer des roquettes en direction d’Israël, mais l’armée affirme que la grande majorité de ces engins sont interceptés par le système anti-missile israélien.

14h27

Netanyahou exprime son « mécontentement » à Poutine sur le vote russe à l’ONU

Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a fait part dimanche au président russe Vladimir Poutine de son « mécontentement » après le vote de la Russie au Conseil de sécurité de l’ONU en faveur d’un cessez-le-feu entre le Hamas palestinien et Israël à Gaza.

« Le Premier ministre a exprimé son mécontentement au sujet des positions contre Israël adoptées par les délégués russes à l’ONU et dans d’autres forums », affirme un communiqué du bureau de M. Netanyahou, à l’issue d’un entretien téléphonique entre les deux dirigeants.

14h16

Un diplomate suédois de l'UE détenu à Téhéran accusé de coopérer avec Israël contre l'Iran

Le Suédois Johan Floderus, diplomate de l'Union européenne détenu en Iran, a été accusé au début de son procès de coopérer avec Israël contre la République islamique, ont indiqué dimanche des médias officiels.

Johan Floderus, âgé de 33 ans et arrêté le 17 avril 2022 à l'aéroport de Téhéran, est jugé depuis samedi pour « corruption sur terre » et pour avoir participé à « des actes contre la sécurité de l'Iran, par une vaste coopération en matière de renseignement avec le régime sioniste », selon l'agence de l'Autorité judiciaire Mizan Online.

Le début de son procès a été annoncé samedi par le ministre suédois des Affaires étrangères Tobias Billstrom, sans être confirmé par les autorités iraniennes. Au cours de cette première audience devant la branche 26 du tribunal révolutionnaire de Téhéran, le représentant du procureur a lu l'acte d'accusation en présence des avocats du prévenu et d'un traducteur.

14h02

L’armée israélienne justifie le déshabillage de Palestiniens détenus

L'armée israélienne a invoqué des raisons de sécurité pour justifier que soient déshabillés des Palestiniens détenus à Gaza, présentés comme des combattants du Hamas, ce que dément le mouvement palestinien dénonçant des « mensonges ». Des images diffusées ces derniers jours par les télévisions israéliennes et devenues virales sur les réseaux sociaux, montrent des hommes vêtus de leurs seuls sous-vêtements, agenouillés dans une rue ou un remblai de sable, sous la garde de militaires israéliens.

Sur les réseaux sociaux, certains ont dénoncé des « atteintes à la dignité » de prisonniers, contraires au droit international, d'autres ont affirmé reconnaître des amis ou collègues, non membres du Hamas, sur les images. L'armée israélienne « arrête et interroge » des suspects dans la bande de Gaza, a indiqué dimanche à la presse son porte-parole Daniel Hagari. « Ceux qui s'avèrent ne pas prendre part à des activités terroristes sont libérés » et « les détenus sont traités conformément au droit international ».

« Il est souvent nécessaire que les suspects de terrorisme retirent leurs vêtements afin que ceux-ci soient fouillés et pour être sûr qu'ils ne dissimulent pas une ceinture d'explosifs ou d'autres armes », a-t-il expliqué.

10h36

La guerre à Gaza a un impact « catastrophique » sur la santé, selon le patron de l’OMS

La guerre à Gaza entre Israël et le Hamas a un impact « catastrophique » sur la santé, a affirmé dimanche Tedros Adhanom Ghebreyesus, le patron de l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

« L'impact du conflit sur la santé est catastrophique » et les agents de santé « font de leur mieux dans des conditions inimaginables », a-t-il déclaré, à l'ouverture d'une réunion spéciale de l'OMS sur les conditions sanitaires dans les terrritoires palestiniens.

10h03

Guterres déplore la « paralysie » de l’ONU

Le Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a déploré dimanche la « paralysie » des Nations unies face à la guerre entre Israël et le Hamas palestinien dans la bande de Gaza, disant regretter que le Conseil de sécurité n’ait pas voté en faveur d’un cessez-le-feu. S’exprimant devant le Forum de Doha au Qatar, Antonio Guterres a estimé que le Conseil de sécurité était « paralysé par des divisions géostratégiques », compromettant ainsi sa capacité à trouver des solutions à la guerre.

« L’autorité et la crédibilité du Conseil de sécurité ont été gravement compromises » par sa réponse tardive au conflit, une atteinte à sa réputation aggravée par le veto opposé vendredi par les Etats-Unis à une résolution appelant à un cessez-le-feu à Gaza, a-t-il encore dit. Le projet de résolution avait été préparé après l’invocation sans précédent par le secrétaire général de l’ONU de l’article 99 de la Charte des Nations unies lui permettant d’attirer l’attention du Conseil de sécurité sur un dossier qui « pourrait mettre en danger le maintien de la paix et de la sécurité internationales ».

Sujets liés