20 Minutes : Actualités et infos en direct
LIVEGuerre Hamas – Israël : Un « supplément minimal » de carburant à Gaza autorisé pour éviter « un effondrement humanitaire »
live

Terminé

Guerre Hamas – Israël : Un « supplément minimal » de carburant à Gaza autorisé pour éviter « un effondrement humanitaire »

LIVESuivez avec nous les dernières infos sur le conflit au Proche-Orient en ce mercredi 6 décembre 2023
De la fumée s'élève après un bombardement israélien dans la bande de Gaza, vue depuis le sud d'Israël, mercredi 6 décembre 2023.
De la fumée s'élève après un bombardement israélien dans la bande de Gaza, vue depuis le sud d'Israël, mercredi 6 décembre 2023. - Ariel Schalit/AP/SIPA / SIPA
Xavier MoulinotDiane Regny

X.M., D.R.

L’ESSENTIEL

  • L’armée israélienne encercle ce mercredi la grande ville de Khan Younès, dans le sud de la bande de Gaza, où font rage les combats parmi les plus intenses en deux mois de guerre contre le Hamas.
  • Après des semaines de combat dans le nord de Gaza et depuis la reprise des hostilités le 1er décembre à l’expiration d’une trêve de sept jours, l’armée israélienne intensifie son déploiement dans le sud du territoire où des centaines de milliers de civils sont venus se réfugier lors de la première phase de la guerre.
  • Selon le Bureau des nations unies pour la coordination des affaires humanitaires (Ocha), Rafah est désormais le seul endroit du territoire où de l’aide humanitaire est encore distribuée, en quantité limitée. L’aide n’arrive pratiquement plus à Khan Younès, et l’accès aux zones situées plus au nord est coupé depuis la reprise des combats.

A VOIR

A LIRE


3h00

Ce live est terminé

On fait une petite pause, et on revient d'ici 7h00.

1h13

Le chef de la diplomatie israélienne qualifie le mandat du chef de l'ONU de « danger pour la paix mondiale »

Le ministre israélien des Affaires étrangères a qualifié de « danger pour la paix mondiale » le mandat du chef de l'ONU Antonio Guterres, après que ce dernier a invoqué une procédure rare devant le Conseil de sécurité au sujet de la guerre à Gaza. « Sa demande d'activation de l'article 99 (de la Charte de l'ONU) et l'appel à un cessez-le-feu à Gaza constituent un soutien à l'organisation terroriste Hamas", a fustigé Eli Cohen sur la plateforme X (anciennement Twitter).

0h10

Israël autorise un « supplément minimal » de carburant à Gaza pour éviter « un effondrement humanitaire

Israël va autoriser un « supplément minimal de carburant » qu'il juge « nécessaire pour éviter un effondrement humanitaire » à Gaza, territoire palestinien où l'armée israélienne mène une offensive contre le Hamas, a annoncé mercredi le bureau du Premier ministre Benjamin Netanyahou.

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

« La quantité minimale sera déterminée périodiquement par le cabinet de guerre » en fonction de la situation humanitaire, a-t-il ajouté sur la plateforme X (anciennement Twitter).

22h35

Pedro Sanchez soutient la lettre du chef de l’ONU sur Gaza

Le Premier ministre espagnol Pedro Sanchez a exprimé mercredi « tout son soutien » à la lettre inédite du secrétaire général de l'ONU au Conseil de sécurité insistant pour un cessez-le-feu humanitaire à Gaza.

« La catastrophe humanitaire à Gaza est insupportable. Je transmets tout mon soutien au secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres dans son activation de l'article 99 de la Charte des Nations unies », a écrit le socialiste Pedro Sanchez sur X (anciennement Twitter).

L'Espagnol, l'une des voix les plus critiques au sein de l'UE vis-à-vis d'Israël, a appelé le Conseil de sécurité à « agir immédiatement et imposer un cessez-le feu humanitaire ».

20h37

Une adolescente libérée témoigne du « soutien moral » de son chien pendant sa captivité

Mia Leimberg, une adolescente libérée fin novembre dans le cadre de l'accord de trêve entre Israël et le Hamas palestinien, a témoigné mercredi du « soutien moral apporté par sa chienne Bella qui l'a tenue occupée » pendant sa captivité. « Elle m'a été d'une grande aide », a déclaré Mia Leimberg, 17 ans, lors d'une interview à la chaîne publique israélienne Kan 11.

« On lui donnait nos restes pour qu'elle puisse manger et elle essayait de se balader partout où nous étions retenus et nous devions nous assurer qu'elle n'explore pas trop », a confié l'adolescente, enlevée alors qu'elle se trouvait dans le kibboutz de Nir Yitzhak.

20h27

Le G7 réaffirme son soutien à deux Etats israélien et palestinien

Les dirigeants des pays du G7 ont appelé à « revenir à un processus de paix plus large » entre Israéliens et Palestiniens et réaffirmé leur soutien à la création d'un Etat palestinien. « Nous restons attachés à un Etat palestinien dans le cadre d'une solution à deux Etats qui permette aux Israéliens et aux Palestiniens de vivre dans une paix juste, durable et sûre », ont-ils affirmé dans un communiqué.

20h11

Paris demande une nouvelle trêve humanitaire « immédiate et durable » à Gaza

La cheffe de la diplomatie française a de nouveau appelé au respect du droit international à Gaza et a exhorté à une « nouvelle trêve humanitaire immédiate et durable », selon le ministère français des Affaires étrangères.

« Alors que la population civile de Gaza est exposée au risque d'épidémie et de famine, au manque d'accès aux soins médicaux, aux conséquences des déplacements, l'extrême gravité de la situation implique que l'accès à l'eau, au carburant, aux médicaments, à la nourriture et aux biens de base, soit assuré », souligne le Quai d'Orsay. Cela nécessite la levée de certaines restrictions et l'ouverture de nouveaux points de passage, ajoute le ministère.

Une nouvelle trêve « doit conduire à un cessez-le-feu pérenne », ajoute-t-il. « C'est une condition indispensable pour acheminer davantage d'aide humanitaire au profit des populations civiles de Gaza, ainsi que pour restaurer un horizon politique ».


18h49

Les rebelles au Yémen revendiquent de nouvelles attaques contre Israël

Les rebelles Houthis au Yémen ont revendiqué mercredi de nouvelles attaques contre Israël, après que l’armée israélienne a dit avoir intercepté un missile au-dessus de la mer Rouge.

Dans un communiqué publié sur les réseaux sociaux, les rebelles proches de l’Iran ont affirmé avoir lancé une « salve de missiles balistiques contre des objectifs militaires de l’entité israélienne ». L’armée israélienne a indiqué pour sa part qu'« un missile sol-sol en direction du territoire israélien a été identifié et intercepté dans la zone de la mer Rouge ». La cible n’a pas pénétré en territoire israélien, a-t-elle ajouté dans un communiqué.

18h30

Le chef de l’ONU met en garde contre un « effondrement total de l’ordre public bientôt » à Gaza

«Avec les bombardements constants des forces armées israéliennes, et en l’absence d’abris ou du minimum pour survivre, je m’attends à un effondrement total de l’ordre public bientôt en raison des conditions désespérées, ce qui rendrait impossible une aide humanitaire même limitée », écrit le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres.

Il invoque pour la première fois depuis son arrivée à la tête des Nations unies l’article 99 de la Charte qui lui permet d'« attirer l’attention du Conseil » sur un dossier qui « pourrait mettre en danger le maintien de la paix et de la sécurité internationale ». « Une situation encore pire pourrait se produire, y compris des épidémies et une pression accrue vers des déplacements de masse vers les pays voisins », ajoute-t-il.

17h55

Vladimir Poutine en Arabie saoudite après les Emirats, selon la TV russe

Le président russe, Vladimir Poutine, a atterri mercredi à Ryad, selon des images de la télévision russe, deuxième et dernière étape d'un déplacement au Moyen-Orient, avec au programme le conflit israélo-palestinien et le pétrole.

Le président russe, que les Occidentaux cherchent à isoler depuis son offensive en Ukraine, a un temps limité ses déplacements à l'étranger à ses plus proches alliés mais effectue un retour sur la scène internationale. Il s'était rendu aux Emirats arabes unis avant l'Arabie saoudite.

15h43

Israël approuve 1.700 nouveaux logements dans un quartier de colonisation à Jérusalem-Est

La municipalité de Jérusalem a donné son accord final à la construction de logements pour une nouvelle colonie israélienne à Jérusalem-Est, a indiqué mercredi l'ONG La Paix Maintenant. Ce « nouveau quartier », qui comprendra 1.738 unités d'habitation, doit être situé pour moitié à Jérusalem-Est annexée et occupée, précise l'ONG dans un communiqué.

« S'il n'y avait pas la guerre » entre Israël et le mouvement islamiste palestinien Hamas au pouvoir dans la bande de Gaza, « cela ferait beaucoup de bruit. C'est un projet très problématique pour la continuité d'un Etat palestinien entre le sud de la Cisjordanie et Jérusalem-Est », a souligné Hagit Ofran, une responsable de l'ONG à l'AFP.

14h18

L’armée israélienne affirme avoir découvert un « considérable dépôts d’armes » en zone civile

«Un des plus considérables dépôts d’armes de la bande de Gaza a été découvert près d’une clinique et d’une école dans le nord » du territoire palestinien, par une unité militaire, indique l’armée israélienne dans un communiqué.

Il contenait « des centaines de lance-roquettes antichar RPG et leurs munitions, des dizaines de missiles antichars, des dizaines d’engins explosifs, des missiles longue portée destinés à atteindre le centre d’Israël, des dizaines de grenades et de drones », selon le communiqué.

« Les soldats ont saisi les armes. Certaines ont été détruites sur site, d’autres envoyées pour enquête », poursuit l’armée, précisant que le dépôt a été découvert « au cœur de la population civile ». « C’est une preuve supplémentaire de l’utilisation cynique par le Hamas des habitants de la bande de Gaza comme boucliers humains », assure l’armée.

13h39

L’Unicef condamne des « violences sexuelles », trop tard selon Israël

«Les récits de violences sexuelles commises le 7 octobre en Israël sont horribles », a écrit mardi la directrice de l’Unicef Catherine Russell sur X. « Les survivantes doivent être entendues, soutenues et soignées. Les allégations doivent faire l’objet d’une enquête approfondie. Nous condamnons la violence fondée sur le genre et toutes les formes de violence à l’encontre des femmes et des filles », a-t-elle ajouté.

Réaction tardive et insuffisante, a rétorqué en substance le porte-parole du ministère israélien Lior Haiat. Il a déploré qu’il « ait fallu près de deux mois à l’Unicef pour parler des victimes israéliennes (…) après une campagne internationale et des pressions », dans un message à l’AFP. Il a également déploré que Catherine Russell ne mentionne pas le Hamas dans son message sur X. « C’est une autre façon de fermer les yeux sur les atrocités commises par le Hamas (…) en ne mentionnant pas le Hamas, elle légitime ses activités », a-t-il dit.


13h23

La France « déplore la frappe israélienne » qui a tué un soldat libanais

La France a déploré mercredi la frappe israélienne qui a tué un soldat libanais, le premier depuis le début le 8 octobre des échanges de tirs quasi quotidiens à la frontière entre Israël et le Hezbollah.

La France « est vivement préoccupée par la poursuite des affrontements à la frontière entre le Liban et Israël », a ajouté la porte-parole du Quai d’Orsay dans un communiqué, appelant « toutes les parties » à « la plus grande retenue ». L’armée israélienne affirme n’avoir pas ciblé les forces armées libanaises, mais une position du mouvement armé libanais Hezbollah.

13h15

Le point sur la situation à Khan Younès, en vidéo

12h34

La ministre Bérangère Couillard appelle à « reconnaître les viols de masse » sur les femmes israéliennes

La ministre chargée de l'Egalité entre les femmes et les hommes, Bérangère Couillard, a appelé mercredi à « reconnaître les viols de masse » qui ont été commis « sur les femmes israéliennes » lors des attaques menées par le Hamas le 7 octobre.

Il « ne faut pas hésiter une seconde à reconnaître les viols de masse qui ont été réalisés sur les femmes israéliennes. Certaines ont été mutilées », a déclaré Bérangère Couillard interrogée sur Radio J.

« Le viol est utilisé comme une arme de guerre quels que soient les conflits », a dit la ministre, jugeant « insupportable de faire des différences en fonction des conflits, de l'origine des personnes qui peuvent les subir ».

12h05

Les Palestiniens vivent « l’horreur la plus totale » à Gaza, dénonce l’ONU

Les Palestiniens à Gaza vivent dans « l’horreur la plus totale », a dénoncé mercredi le Haut-Commissaire de l’ONU aux droits de l’Homme, Volker Türk, affirmant craindre des « atrocités ».

Deux mois après « les horribles attaques perpétrées contre Israël par le Hamas et d’autres groupes armés palestiniens », « les civils à Gaza continuent d’être bombardés sans relâche par Israël et punis collectivement », a déclaré Volker Türk, lors d’une conférence de presse à Genève. Il a réclamé un arrêt immédiat des hostilités et la libération de tous les otages.

10h50

Israël réclame que la Croix-Rouge puisse avoir accès aux otages à Gaza

L’armée israélienne a réclamé mercredi que le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) puisse avoir accès aux otages israéliens et étrangers détenus depuis le 7 octobre par le mouvement palestinien Hamas et ses alliés dans la bande de Gaza, territoire sous intenses bombardements israéliens.

« Chaque minute en captivité met en jeu la vie » des otages, a déclaré le porte-parole de l’armée, Daniel Hagari, « la communauté internationale doit agir. La Croix-Rouge doit avoir accès aux otages », a-t-il dit. Cible de critiques en Israël, le CICR a rappelé fin novembre à l’AFP ne pas savoir où se trouvaient les otages et ne pas pouvoir y accéder faute d’accord de leurs geôliers.

08h11

Le chef de la diplomatie chinoise Wang Yi s’est entretenu avec Blinken au sujet de Gaza

Le chef de la diplomatie chinoise Wang Yi s’est entretenu mercredi par téléphone avec son homologue américain Antony Blinken à propos du conflit entre Israël et le Hamas, selon leurs ministères respectifs. « La priorité absolue est qu’un cessez-le-feu mette fin aux combats dès que possible », a indiqué Wang Yi durant cet appel, selon un communiqué du ministère chinois des Affaires étrangères.

07h58

Au Liban deux morts, dont un soldat, dans des frappes israéliennes

Deux personnes, dont un soldat libanais, ont été tuées mardi dans des bombardements israéliens dans le sud du Liban, ont indiqué l’armée libanaise et l’agence de presse officielle. Dans un communiqué, l’armée, déployée dans la zone frontalière, a indiqué que « l’ennemi israélien a bombardé » un de ses postes militaires dans la région de Aadaissé, « tuant un soldat et en blessant trois autres ».

L’armée israélienne a reconnu l’incident et affirmé avoir visé une position du mouvement armé libanais Hezbollah, allié du mouvement palestinien Hamas, « pour éliminer une menace imminente ». « Les forces armées libanaises n’étaient pas la cible de la frappe », a indiqué l’armée israélienne sur X (ex-Twitter) en exprimant ses « regrets pour l’incident ». Il s’agit du premier soldat libanais tué depuis le début le 8 octobre des échanges de tirs quasi quotidiens à la frontière entre Israël et le Hezbollah.

Sujets liés