20 Minutes : Actualités et infos en direct
Récap'Khan Younès est le nouvel épicentre des combats au 60e jour du conflit

Guerre Hamas-Israël : Khan Younès nouvel épicentre des combats, la situation « empire » à Gaza

Récap'« 20 Minutes » fait le point pour vous tous les soirs sur le conflit qui s’est déclaré au Proche-Orient
Au sud de la bande de Gaza, la ville de Khan Younès, nouvel épicentre de la guerre
20 Minutes avec AFP

20 Minutes avec AFP

L'essentiel

  • La guerre entre Israël et le Hamas a été déclenchée par l’attaque sans précédent du mouvement islamiste palestinien, le 7 octobre, sur le sol israélien, à partir de la bande de Gaza.
  • En représailles, Israël a juré « d’anéantir » le Hamas, pilonnant sans relâche le territoire assiégé où s’entassent 2,4 millions de Palestiniens et lançant une opération terrestre le 27 octobre.
  • Ce mardi, l’armée israélienne a dit mardi être aux prises avec le Hamas dans Khan Younès, grande ville du sud de la bande de Gaza assiégée.

Pour mieux comprendre les derniers événements sur le conflit entre le mouvement islamiste palestinien du Hamas et Israël, 20 Minutes fait le point tous les soirs. Entre les déclarations fortes, les avancées diplomatiques ou le dramatique bilan des combats, voici l’essentiel de la journée.

Le fait du jour

Après Gaza City, c’est au tour de Khan Younès d’être le théâtre de combats au sol entre l’armée israélienne et le Hamas. « Nous sommes au cœur de Jabaliya, au cœur de Choujaïya (deux localités du nord de la bande de Gaza) et désormais aussi au cœur de Khan Younès », a affirmé mardi le général israélien Yaron Finkelman, chef du Commandement Sud, estimant qu’il s’agit du « jour le plus intense depuis le début de l’offensive terrestre » israélienne.

À pied, à moto, entassés dans des charrettes ou leurs bagages empilés sur le toit de leur voiture, de nombreux civils ont fui à nouveau Khan Younès, nouvel épicentre de la guerre. Mardi dès le matin, de nouvelles scènes de chaos se sont répétées à l’hôpital Nasser de Khan Younès, le plus grand du sud de la bande de Gaza, où des patients sont soignés à même le sol.

Le chiffre du jour

82. C’est le nombre de soldats israéliens tués depuis le début de l’offensive. Dans l’après-midi, le bureau de communications de l’armée avait indiqué à l’AFP que le nombre de soldats tués jusqu’ici dans les opérations militaires à Gaza atteignait 80, après le décès de cinq militaires lundi. En soirée, l’armée a annoncé dans un communiqué que deux soldats supplémentaires étaient tombés mardi au combat. Les bombardements israéliens à Gaza ont fait plus de 16.200 morts, majoritairement civils, selon le ministère de la Santé du Hamas.

La phrase du jour

« Nous sommes proches de l’heure la plus sombre de l’humanité » »

S’exprimant en visioconférence depuis Rafah, le responsable de l’OMS dans les territoires palestiniens occupés, le Dr Richard Peeperkorn, a indiqué aux journalistes à Genève que le nombre de personnes quittant le centre et le sud de la bande de Gaza « augmentait considérablement ».

« La situation empire d’heure en heure. Les bombardements s’intensifient partout, y compris ici dans les zones du sud », a-t-il déclaré. « Beaucoup de gens sont désespérés et presque en état de choc permanent ». « Ces bombardements et les pertes insensées de vies humaines doivent cesser maintenant, et nous avons besoin d’un cessez-le-feu durable ».

« Cette guerre contre les enfants a repris avec une férocité à une échelle dépassant tout ce que nous avions vu dans le Sud, et qui est certainement à la hauteur de tout ce que nous avons vu dans le Nord », a ajouté de son côté un porte-parole de l’Unicef, James Elder, depuis Le Caire.

La tendance du jour

Les Etats-Unis ont annoncé l’imposition de sanctions contre des colons juifs accusés d’attaques contre des Palestiniens, pour tenter d’enrayer les violences en Cisjordanie occupée. « Aujourd’hui, le département d’Etat met en œuvre une nouvelle politique de restriction des visas à l’encontre des personnes soupçonnées d’avoir contribué à saper la paix, la sécurité ou la stabilité en Cisjordanie, notamment en commettant des actes de violence » envers des Palestiniens, affirme le secrétaire d’Etat Antony Blinken dans un communiqué, jugeant ces violences « inacceptables ».

Notre dossier sur la guerre entre Israël et le Hamas

Les Etats-Unis ont condamné les violences de colons juifs contre des Palestiniens et exhorté les autorités israéliennes à les faire cesser. « Nous continuons à discuter avec les dirigeants israéliens pour leur faire comprendre qu’Israël doit prendre des mesures supplémentaires pour protéger les civils palestiniens contre les attaques des extrémistes », ajoute Antony Blinken dans le communiqué. Il souligne aussi qu’il revient à l’Autorité palestinienne d’en faire « davantage pour empêcher les attaques palestiniennes contre les Israéliens ».

Sujets liés