20 Minutes : Actualités et infos en direct
LIVEGuerre Hamas – Israël : Biden appelle à « condamner sans ambiguïté les violences sexuelles » perpétrées par le Hamas
live

Terminé

Guerre Hamas – Israël : Biden appelle à « condamner sans ambiguïté les violences sexuelles » perpétrées par le Hamas

LIVESuivez avec nous les informations sur le conflit au Proche-Orient en ce mardi 5 décembre 2023
Le président Joe Biden met ses lunettes de soleil alors qu'il se dirige vers Marine One pour quitter la pelouse sud de la Maison-Blanche, le mardi 5 décembre 2023, à Washington.
Le président Joe Biden met ses lunettes de soleil alors qu'il se dirige vers Marine One pour quitter la pelouse sud de la Maison-Blanche, le mardi 5 décembre 2023, à Washington. - Alex Brandon/AP/SIPA / SIPA
Xavier MoulinotDiane Regny

X.M., D.R.

L’ESSENTIEL

  • Après des semaines de combat contre le Hamas dans le nord de Gaza, l’armée israélienne intensifie ce mardi son déploiement dans le sud du territoire, faisant craindre un « scénario encore plus infernal » pour les civils, selon la coordinatrice humanitaire de l’ONU pour les Territoires palestiniens.
  • D’après l’armée israélienne, 137 otages sont toujours retenus à Gaza par le Hamas, 105 ayant été relâchés pendant une trêve récente d’une semaine, dont 80 en échange de 240 prisonniers palestiniens détenus par Israël.
  • Les hostilités dans la bande de Gaza se propagent aussi à la Cisjordanie occupée, à la frontière entre Israël et le Liban et dans différents endroits au Moyen-Orient, où les troupes américaines sont prises pour cibles.

A VOIR

A LIRE AUSSI


3h00

Ce live est terminé

On fort quelques heures, et on revient d'ici 7 heures.

1h46

David Cameron aux Etats-Unis pour parler Ukraine et Gaza

Le ministre britannique des Affaires étrangères David Cameron entame mercredi à Washington son premier déplacement aux Etats-Unis depuis sa nomination à ce poste, pour discuter avec son homologue américain Antony Blinken du soutien humanitaire à l'Ukraine et à Gaza.

Il doit discuter de l'approvisionnement de l'aide humanitaire « à ceux qui sont affectés par le conflit à Gaza » et de la manière dont Londres et Washington peuvent « travailler pour permettre une solution de long terme à deux Etats qui permette à la fois aux Israéliens et aux Palestiniens de vivre ensemble en paix ».

22h47

Les Etats-Unis annoncent davantage de soutien humanitaire à Gaza

Ce mardi, la cheffe de l’agence américaine pour le développement Samantha Power en visite en Egypte a annoncé que les Etats-Unis allaient apporter 21 millions de dollars supplémentaires d’aide humanitaire à Gaza.

Depuis le début de la guerre, l’administration américaine a fait l’objet de vives critiques dans le monde arabe, mais aussi en interne, pour son inébranlable soutien militaire et diplomatique à Israël. Depuis, Washington affirme de plus en plus fort chercher à réduire les conséquences de la guerre sur les civils. « Au cours de la trêve des combats la semaine dernière, nous avons constaté des progrès importants et très attendus pour résoudre la grave crise humanitaire à Gaza », a déclaré Samantha Power à la presse.

21h45

Au Liban, deux morts dont un soldat dans des frappes israéliennes

Deux personnes, dont un soldat libanais, ont été tuées mardi dans des bombardements israéliens dans le sud du Liban, ont indiqué l'armée libanaise et l'agence de presse officielle. Il s'agit du premier soldat libanais tué depuis le début des échanges de tirs quasi-quotidiens à la frontière entre Israël et le mouvement armée libanais Hezbollah, allié du mouvement palestinien Hamas.

21h10

Pour Biden, le Hamas porte seul la responsabilité de la reprise des hostilités dans la bande de Gaza

Après une trêve temporaire ayant permis de libérer des otages que le Hamas détenait, le président américain Joe Bien a mis en cause le mouvement palestinien qui porterait seul, selon lui, la responsabilité de la reprise des hostilités dans la bande de Gaza. « Ce sont des civiles, la plupart âgées de 20 à 39 ans, que le Hamas a refusé de libérer », rendant ainsi impossible une prolongation de la trêve, a encore dit le démocrate de 81 ans.

20h29

Biden appelle à « condamner sans ambiguïté les violences sexuelles » perpétrées par le Hamas

Joe Biden a appelé mardi à « condamner sans ambiguïté et avec force les violences sexuelles des terroristes du Hamas », lors d’une rencontre destinée à lever des fonds pour sa campagne à Boston (nord-est). « Les terroristes du Hamas ont fait souffrir le plus possible les femmes et les jeunes filles » lors de l’attaque du 7 octobre, a dit le président américain, en ajoutant : « Le monde ne peut pas détourner les yeux. »

19h26

Un Palestinien « malade mental » blessé par l’armée israélienne en Cisjordanie

Dans le village de Qalqis près de Hébron, un soldat israélien a tiré sur un Palestinien souffrant de troubles mentaux, le blessant à la cuisse, selon une vidéo filmée par un témoin ainsi que d’autres témoins. Trois soldats ont arrêté Tareq Ghazawi, 36 ans, et lui ont demandé sa carte d’identité, qu’il n’avait pas sur lui, a indiqué un témoin, Mohammed Sidr.

« Il y a eu une dispute et les militaires ont poussé Tareq à terre », a-t-il indiqué, ajoutant qu’un Palestinien était alors intervenu « pour expliquer aux militaires que Tareq était malade mental, mais l’un d’eux lui a tiré dessus après qu’il s’est levé », le touchant à la cuisse. Une vidéo prise par une personne témoin de la scène montre l’un des militaires tirant sur le jeune homme d’une distance de moins de deux mètres. Le blessé a été transporté à l’hôpital. Son frère Diya a confirmé que « son frère Tareq souffrait d’un handicap mental à 85 % ».

19h08

L’armée fait état de 82 soldats israéliens tués dans les combats à Gaza

Dans l’après-midi, le bureau de communications de l’armée avait indiqué à l’AFP que le nombre de soldats tués jusqu’ici dans les opérations militaires à Gaza atteignait 80, après le décès de cinq militaires lundi. En soirée, l’armée a annoncé dans un communiqué que deux soldats supplémentaires étaient tombés mardi au combat dans la bande de Gaza.

18h47

21 millions de dollars d’aide humanitaire américaine supplémentaire aux habitants de Gaza et de Cisjordanie

Les Etats-Unis vont apporter davantage d’aide humanitaire à Gaza, a annoncé mardi la cheffe de l’agence américaine pour le développement lors d’une visite en Egypte, voisine du territoire palestinien.

« Les Etats-Unis, par l’intermédiaire d’USAID, vont fournir plus de 21 millions de dollars d’aide humanitaire supplémentaire aux habitants de Gaza et de Cisjordanie touchés par le conflit en cours, qui a laissé environ 2,2 millions de personnes dans le besoin », a annoncé Samantha Power, administratrice d’USAID (l’agence américaine pour le développement et l’aide humanitaire).

Cette somme s’ajoute aux 100 millions de dollars d’aide humanitaire déjà annoncés par le président Joe Biden en octobre, a-t-elle précisé, selon un communiqué d’USAID.

18h31

Les Etats-Unis annoncent des sanctions contre les colons israéliens accusés de violences en Cisjordanie occupée

«Aujourd’hui, le département d’Etat met en œuvre une nouvelle politique de restriction des visas à l’encontre des personnes soupçonnées d’avoir contribué à saper la paix, la sécurité ou la stabilité en Cisjordanie, notamment en commettant des actes de violence » envers des Palestiniens, affirme le secrétaire d’Etat Antony Blinken dans un communiqué.

18h26

Le gouvernement du Hamas annonce un nouveau bilan de 16.248 morts

Les Palestiniens morts, tués en majorité dans des frappes aériennes, sont à plus de 70 % des enfants (7.112) et des femmes (4.885), a précisé dans un communiqué le bureau de presse du mouvement islamiste palestinien, qui a pris le contrôle de la bande de Gaza en 2007.

18h00

Israël dénombre désormais 138 otages dans la bande de Gaza

Israël dénombre désormais 138 otages israéliens et étrangers détenus dans la bande de Gaza, a annoncé mardi à l’AFP le cabinet du Premier ministre Benyamin Netanyahou, après avoir ajouté à la liste une personne jusque-là considérée comme portée disparue. Le cabinet n’a voulu donner aucun détail sur l’otage en question (identité, âge, sexe…) ou sur la façon dont les autorités avaient confirmé sa situation.

Celles-ci recensaient avant le nouveau chiffre 20 femmes et deux enfants parmi 137 otages retenus à Gaza. Elles ont affirmé qu’environ 240 personnes avaient été emmenées de force à Gaza par les combattants palestiniens du Hamas le 7 octobre, lors de l’attaque sans précédent qu’ils ont menée dans le sud d’Israël, laquelle a fait quelque 1.200 morts, majoritairement civils, d’après les autorités.

17h17

La résolution 1701 du Conseil de sécurité de l’ONU

La résolution 1701 du Conseil de sécurité de l’ONU, adoptée après la guerre ayant opposé en 2006 Israël au Hezbollah, demande au gouvernement libanais d’étendre son autorité sur tout le territoire national, ainsi que le désarmement du Hezbollah, qui était bien implanté dans le Sud.

Même si depuis 2006, le Hezbollah n’a aucune présence militaire visible à la frontière sud, conformément à la résolution, ses combattants lancent des attaques contre Israël depuis la zone frontalière où il dispose d’un réseau de tunnels et de tranchées selon des experts.

Le Premier ministre libanais Najib Mikati a déclaré mardi que des pourparlers sous l’égide de l’ONU étaient prévus dans les mois à venir et porteraient sur la mise en œuvre de la résolution 1701.

16h31

En Israël, WhatsApp pour conserver les preuves du massacre

«Ils brûlent notre maison ! » Les survivants du kibboutz Beeri en Israël rassemblent textos, photos et vidéos des derniers messages déchirants de leurs proches envoyés en direct durant l’attaque inédite du Hamas, afin de constituer des preuves numériques du massacre.

Ancien responsable de la communauté la plus touchée après le festival de musique Supernova, avec plus de 80 morts sur une population de plus de 1.100 personnes, Yaniv Hegyi, 50 ans, veut créer des archives de la tuerie perpétrée le 7 octobre par des commandos du mouvement islamiste palestinien Hamas infiltrés depuis la bande de Gaza proche. Nom du projet, aussi éprouvant qu’essentiel : « Memorial 710 ». « 710 » pour le « 7 octobre », date où son destin a basculé.

Raccrochés à leur seule source d’information et de communication avec l’extérieur, « les gens ont envoyé des selfies avant d’être assassinés », indique Yaniv Hegyi, présent au Kibboutz lors de l’attaque. Dans son téléphone portable, il conserve des milliers de messages qu’il a lui même reçus ou que des habitants lui ont envoyés, de personnes terrifiées, appelant désespérément à l’aide depuis leur abri plongé dans le noir.

16h19

Gaza, proche de « l’heure la plus sombre de l’humanité », alerte l’OMS

La situation à Gaza est « proche de l’heure la plus sombre de l’humanité », a averti l’Organisation mondiale de la santé mardi. « Ces bombardements et les pertes insensées de vies humaines doivent cesser maintenant, et nous avons besoin d’un cessez-le-feu durable », a déclaré le responsable de l’OMS dans les Territoires palestiniens occupés, le Dr Richard Peeperkorn.

16h03

L’armée israélienne annonce combattre au sol dans la ville de Khan Younès

L’infanterie israélienne est entrée dans la ville de Khan Younès, dans le sud de la bande de Gaza, et y mène d’intenses combats au sol, a annoncé mardi l’armée israélienne.

« Nous sommes au cœur de Jabaliya, au cœur de Choujaïya (deux localités du nord de Gaza) et désormais aussi au cœur de Khan Younès », indique, cité dans un communiqué, le général Yaron Finkelman, chef du Commandement Sud, qui évoque « le jour plus intense depuis le début de l’offensive terrestre » israélienne dans la bande de Gaza le 27 octobre.

15h58

Réactivation de l'unité Amshat

Pour se plonger dans les nombreux documents en arabe ou décrypter les millions de données électroniques, puis faire le tri entre l'accessoire et l'essentiel, Israël a réactivé après le 7 octobre, une unité appelée Amshat (acronyme de « Département de récupération de documents et de matériel technique » sur l'ennemi).

L'unité, rattachée au renseignement militaire israélien, est née dans la foulée de la guerre israélo-arabe de 1973. A l'époque, déjà, une attaque-surprise - lancée par l'Egypte et la Syrie - attribuée à un fiasco du renseignement israélien. Amshat a depuis été mise en sommeil et réactivée plusieurs fois.

Le New York Times a affirmé le 1er décembre que le renseignement militaire israélien avait obtenu plus d'un an avant l'attaque un document détaillant point par point une opération similaire à celle perpétrée le 7 octobre, mais avait jugé le scénario « imaginaire ».

15h45

L’armée israélienne expose l’incroyable « niveau de préparation » de l’attaque du Hamas

Un impensable « niveau de détails et de préparation » qui a surpris les analystes militaires israéliens : c’est ce que révèlent des documents et données récupérés sur les combattants palestiniens ayant mené la meurtrière attaque sur Israël le 7 octobre et exposés pour la presse lundi.

Téléphones mobiles, ordinateurs portables, GPS, caméras GoPro, talkies-walkies, cartes, documents, livrets… « montrent des années de préparation pour attaquer des kibboutz et des bases militaires. C’est un plan de bataille », explique un officier de renseignement israélien.

Le 7 octobre, des centaines de combattants du mouvement islamiste palestinien Hamas ont envahi le sud d’Israël, tuant plus de 1.200 personnes, selon Israël. Environ 240 personnes ont été enlevées et emmenées dans la bande de Gaza lors de cette attaque, d’après les autorités.

15h30

L’OMS vide ses entrepôts de Khan Younès, sur conseil d’Israël

L’OMS a indiqué mardi avoir presque entièrement déplacé son matériel médical qui était situé dans deux entrepôts à Khan Younès, dans le sud de la bande de Gaza, assurant qu’Israël lui avait conseillé d’agir ainsi. L’armée israélienne a nié mardi matin avoir demandé à l’Organisation mondiale de la santé (OMS) de vider dans les 24 heures un entrepôt d’aide médicale dans le sud de la bande de Gaza, comme l’avait affirmé lundi son chef, Tedros Adhanom Ghebreyesus, sur le réseau social X (ex-Twitter).

Lors d’un point de presse mardi à Genève, le représentant de l’OMS dans les Territoires palestiniens occupés, le Dr Richard Peeperkorn, a assuré qu’Israël leur avait bien recommandé de déplacer le matériel. S’exprimant en visioconférence de Gaza, il a précisé qu’il n’y a pas eu de « document » d’Israël, mais un « contact direct avec l’OMS à Gaza, avec mon équipe et moi-même ».

15h15

Un militaire libanais tué par un bombardement israélien sur un poste de l'armée

Un soldat libanais a été tué et trois autres blessés mardi dans un bombardement israélien contre un poste militaire dans le sud du Liban, a indiqué l'armée libanaise, dont c'est le premier mort depuis le début des violences transfrontalières.

Dans un communiqué, l'armée, déployée dans la zone frontalière, a indiqué qu'un de ses postes militaires dans la région de Aadaissé « a été bombardé par l'ennemi israélien, tuant un soldat et en blessant trois autres ».

Sujets liés