20 Minutes : Actualités et infos en direct
conflitGuerre Hamas – Israël : Israël nie avoir demandé à l'OMS de vider un entrepôt d'aide à Gaza...
live

Terminé

Guerre Hamas – Israël : Israël nie avoir demandé à l'OMS de vider un entrepôt d'aide à Gaza...

conflitSuivez avec nous les informations sur le conflit au Proche-Orient en ce lundi 4 décembre 2023
De la fumée s'élève après un bombardement israélien dans la bande de Gaza, vue du sud d'Israël le lundi 4 décembre 2023.
De la fumée s'élève après un bombardement israélien dans la bande de Gaza, vue du sud d'Israël le lundi 4 décembre 2023. - Ohad Zwigenberg/AP/SIPA / SIPA
Xavier MoulinotDiane Regny

X.M., D.R.

L’ESSENTIEL

  • L’armée israélienne étend ce lundi ses opérations à l’ensemble de la bande de Gaza, où le bilan des civils palestiniens s’alourdit avec en filigrane de nouveaux signes d’un conflit qui fait tache d’huile dans la région avec des incidents ce week-end en Irak et en Mer Rouge.
  • Le ministère de la Santé du Hamas a affirmé dimanche que 15.523 personnes, dont 70 % de femmes et d’enfants, ont été tuées depuis le début des bombardements israéliens sur la bande de Gaza. En Israël, l’attaque lancée le 7 octobre par des commandos du Hamas a fait 1.200 morts, en majorité des civils, selon les autorités.
  • Emmanuel Macron a haussé le ton samedi avec une vigueur inédite à l’égard de la stratégie israélienne, interrogeant « l’objectif » de « destruction totale du Hamas » et appelant à « redoubler d’efforts pour parvenir à un cessez-le-feu durable ».

A VOIR

A LIRE


3h00

Ce live est terminé

Mais n'ayez crainte, on revient avant 7 heures.

1h56

L'armée israélienne nie avoir demandé à l'OMS d'évacuer des entrepôts à Gaza

L'armée israélienne nie avoir demandé à l'Organisation mondiale de la santé (OMS) de vider dans les 24 heures un entrepôt d'aide médicale dans le sud de la bande de Gaza.

« La vérité est que nous n'avons pas demandé à évacuer les entrepôts et nous l'avons signifié clairement et par écrit aux responsables compétents de l'ONU », a indiqué l'organe de la Défense israélienne supervisant les activités civiles dans les Territoires palestiniens (Cogat).

0h04

Israël étudie un projet visant à inonder les tunnels du Hamas

Selon le Wall Street Journal, Israël a installé des pompes qui permettraient d'inonder les tunnels du Hamas avec de l'eau de la Méditerranée, pour déloger les combattants du Hamas. Pour l'instant, Israël n'a pas tranché, face au risque pour les otages et cette gigantaesque opération pourrait compromettre le réseau d'eau potable de Gaza.

22h35

L'OMS conteste un ordre de l'armée israélienne de vider un entrepôt d'aide médicale du sud de Gaza dans les 24H00

Le chef de l'OMS a assuré lundi que l'armée israélienne l'avait appelé à vider, dans les 24 heures, un entrepôt d'aide médicale dans le sud de la bande de Gaza « car les opérations au sol le rendront inutilisable ».

« Nous demandons à #Israël de retirer cet ordre et de prendre toutes les mesures possibles pour protéger les civils et les infrastructures civiles, y compris les hôpitaux et les installations humanitaires », a ajouté le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé, Tedros Adhanom Ghebreyesus, sur le réseau social X.

20h08

L’ensemble des télécommunications à l’arrêt dans la bande de Gaza

La compagnie palestinienne des télécommunications, Paltel, a annoncé lundi soir que « tous les services de télécommunications de la bande de Gaza » étaient à l’arrêt, en raison « d’une coupure des principaux réseaux de fibre du côté israélien ».

Les télécommunications ont déjà été coupées deux fois dans la bande de Gaza, la première fois le 27 octobre lorsque l’armée israélienne avait lancé ses opérations au sol dans le nord du territoire palestinien. La seconde, le 16 novembre, par manque de carburant pour alimenter les générateurs de la compagnie.

20h06

Les inquiétudes de l’Unrwa

Le directeur de l’agence de l’ONU pour les réfugiés palestiniens (Unrwa) à Gaza, Thomas White, a déploré lundi que « même à Rafah, vers où les gens sont contraints de fuir, le bruit des frappes aériennes rythme la journée ». « Les gens nous demandent conseil pour savoir où se mettre en sécurité. Nous ne savons que leur dire », a-t-il écrit sur X.

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

19h15

Les Etats-Unis demandent à Israël de laisser plus de carburant entrer dans Gaza

Les Etats-Unis ont appelé lundi leur allié israélien à laisser davantage de carburant entrer dans la bande de Gaza, le territoire palestinien faisant face à une grave pénurie.

« Nous avons signifié de manière claire que nous voulons voir (les niveaux de livraisons de carburant) remonter, pas seulement jusqu’aux niveaux de carburant entrés (à Gaza) durant la pause, mais plus haut encore », a déclaré à la presse le porte-parole du département d’Etat américain, Matthew Miller.

18h54

Le Hamas rejette « les mensonges » sur des viols lors de son attaque du 7 octobre en Israël

La police israélienne assure enquêter sur de possibles violences sexuelles commises le 7 octobre, dont des viols en réunion ou des mutilations de cadavres. Les enquêteurs ont jusqu’ici recueilli « plus de 1.500 témoignages choquants et pénibles », a déclaré une policière la semaine dernière au Parlement israélien, évoquant « des filles déshabillées au-dessus et au-dessous de la taille » et rapportant le témoignage du viol collectif, de la mutilation et du meurtre d’une jeune femme.

Mais, précisait en novembre Cochav Elkayam Levy, présidente de la commission parlementaire sur les crimes commis contre les femmes le 7 octobre, « la grande majorité des victimes des viols et autres agressions sexuelles du 7 octobre ont été assassinées et ne pourront jamais témoigner ».

Dans son communiqué, le Hamas fustige des « campagnes sionistes qui promeuvent des mensonges et des allégations sans fondement pour diaboliser la résistance palestinienne ». Ces « mensonges », poursuit-il, sont les derniers en date d'« une série », citant notamment « le mensonge selon lequel l’hôpital Al-Shifa était utilisé à des fins militaires », ce que l’armée israélienne assure mais que le Hamas dément.

18h21

Les télécommunications interrompues à Gaza

La compagnie de télécommunications Paltel a annoncé que « tous les services de télécommunications dans la ville de Gaza et le nord de la bande de Gaza » ont été interrompus « à la suite de l’agression en cours » ayant provoqué « la déconnexion » du réseau.

17h42

Une délégation du Sénat autour de Larcher en Israël fin décembre

Le président du Sénat Gérard Larcher, accompagné d’une délégation de parlementaires des groupes de la chambre haute, se rendra en Israël l’avant-dernière semaine de décembre, a-t-on appris lundi auprès de la présidence du Sénat, confirmant une information du Parisien. Le programme précis de cette visite, sur fond de guerre entre Israël et le Hamas, n’a pas encore été établi mais « tous les présidents de groupes parlementaires » du Sénat ont été conviés par Gérard Larcher, a fait savoir la présidence.

Ce déplacement aura lieu la semaine du 18 décembre, a-t-on également précisé, le quotidien Le Parisien évoquant de son côté un voyage du 19 au 22 décembre. Le président du groupe d’amitié France-Israël au Sénat, Roger Karoutchi, a confirmé à l’AFP que ces dates étaient « envisagées » mais que le programme n’était « pas totalement stabilisé ». Il a estimé que la participation de l’ensemble des sensibilités politiques à ce voyage était un « symbole fort ».

Les présidents des deux principaux groupes (Les Républicains et socialiste), Bruno Retailleau et Patrick Kanner, ont également confirmé leur venue.

17h01

Israéliens et Palestiniens s’accusent mutuellement de « génocide » à l’ONU

Représentantes israélienne et palestinienne ont échangé lundi au Conseil des droits humains des Nations unies à Genève des accusations mutuelles de « génocide » à propos de la guerre à Gaza, à la veille du 75e anniversaire de la Convention pour la prévention et la répression du crime de génocide.

« Les attaques [commises par] le Hamas le 7 octobre étaient motivées par une idéologie génocidaire », a déclaré Yeela Cytrin, conseillère juridique de la mission israélienne à Genève devant les diplomates réunis au siège européen de l’ONU. La représentante palestinienne Dima Asfour a estimé que « la catastrophe d’origine humaine » résultant des bombardements massifs et de l’offensive terrestre de l’armée israélienne dans la bande de Gaza constituait « un cas d’école de génocide ».

La Convention pour la prévention et la répression du crime de génocide, adoptée le 9 décembre 1948 par l’Assemblée générale de l’ONU, a été le premier traité consacré aux droits humains de l’histoire des Nations unies, avant la Déclaration universelle des droits humains. Elle a été adoptée au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, mettant en relief l’horreur de l’Holocauste et soulignant l’obligation d’empêcher et de punir de tels actes génocidaires.

15h44

En pleine guerre contre le Hamas, reprise du procès de Netanyahou pour corruption

En pleine guerre contre le Hamas, le procès pour corruption du Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a repris lundi à Jérusalem, environ deux mois après sa suspension due à l’attaque sanglante du mouvement islamiste palestinien le 7 octobre. Benyamin Netanyahou, 74 ans, répond de corruption, fraude et abus de confiance dans trois affaires, des accusations qu’il récuse.

Dans le dossier de nouveau examiné devant le tribunal de Jérusalem, Benyamin Netanyahou est soupçonné d’avoir tenté de s’assurer une couverture favorable de la part du site d’informations Walla en contrepartie de faveurs gouvernementales qui pourraient avoir rapporté des centaines de millions de dollars à Shaul Elovitch, qui était patron à la fois du principal groupe de télécommunications israélien Bezek et de Walla.

Dans un autre dossier, il est soupçonné d’avoir reçu de la part de richissimes personnalités de grandes quantités de cadeaux pour environ 700.000 shekels (environ 176.000 euros). Ces pots-de-vin ont pris la forme de cigares, de bouteilles de champagne et de bijoux distribués entre 2007 et 2016.

14h32

Le ministère de la Santé du Hamas annonce un nouveau bilan de 15.899 morts

Le ministère de la Santé du Hamas palestinien a annoncé lundi que les bombardements israéliens dans la bande de Gaza avaient fait 15.899 morts, à 70 % des femmes et des Palestiniens de moins de 18 ans, depuis le début de la guerre le 7 octobre.

Les opérations militaires israéliennes lancées à Gaza après l’attaque sanglante menée par des commandos du Hamas sur le sol israélien ont également fait 42.000 blessés, a précisé son porte-parole, Ashraf al-Qidreh.

14h21

L’armée israélienne dit agir « avec force » à Khan Younès, dans le sud

L’armée israélienne a affirmé lundi agir « avec force » autour de la ville de Khan Younès, dans le sud de la bande de Gaza, soumise à d’intenses bombardements et près de laquelle ses chars ont commencé à entrer.

Engagée depuis le 27 octobre dans une offensive terrestre dans le nord du petit territoire, l’armée israélienne a affirmé étendre désormais ses opérations au sol contre le Hamas « dans l’ensemble de la bande de Gaza ». Lundi, des témoins ont indiqué à l’AFP que des dizaines de chars, de transports de troupes et de bulldozers israéliens étaient entrés dans Gaza, au niveau de Khan Younès, proche de la frontière avec l’Egypte.

14h03

L’ONG Médecins du Monde « extrêmement inquiète » pour un collègue touché par un tir de tank israélien

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

13h47

« C’était comme un tremblement de terre »

Dans un quartier dévasté de la ville voisine de Rafah, des survivants fouillaient lundi les décombres. « Nous étions à la maison, nous avons entendu un énorme bruit et des choses ont commencé à nous tomber dessus, c’était comme un tremblement de terre. Nous n’avions jamais vu cela auparavant, la terre a tremblé et le son était si fort », a témoigné un rescapé, Abou Jahar al-Hajj.

Plus au nord, à Deir al-Balah, des blessés allongés sur le sol de l’hôpital al-Aqsa attendent d’être soignés. « Ma fille de quatre ans est sous les décombres, je ne sais pas si elle est morte ou vivante. Arrêtez la guerre, assez avec la guerre », s’écrie une femme, Walaa Abu Libda.

13h41

Des alertes à la roquette en Israël, selon l’armée

«Des millions d’Israéliens du sud, du centre et du nord du pays courent se mettre à l’abri des roquettes tirées par les terroristes », affirme l’armée israélienne sur X.

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

13h30

Tirs à la frontière israélo-libanaise

Le puissant mouvement libanais Hezbollah a revendiqué des attaques lundi contre des positions militaires israéliennes dans le nord d’Israël, frontalier du sud du Liban. L’armée israélienne a affirmé que les engins lancés étaient tombés dans des terrains vagues et affirmé avoir ciblé les sources de tirs dans le sud du Liban.

12h59

Arrivée à Gaza, la cheffe du CICR dénonce les souffrances « intolérables » de la population

«Je suis arrivée à Gaza, où les souffrances de la population sont intolérables. Je réitère notre appel urgent pour que les civils soient protégés conformément aux lois de la guerre et que l’aide puisse entrer sans entrave. Les otages doivent être libérés et le CICR autorisé à leur rendre visite en toute sécurité », a écrit la présidente du Comité international de la Croix-Rouge (CICR), Mirjana Spoljaric.

12h32

Les corps de 15 Israéliens se trouvent dans la bande de Gaza, selon Israël

Le bureau du Premier ministre israélien a annoncé lundi que les corps de quinze Israéliens, 11 civils et quatre soldats, se trouvent dans la bande de Gaza assiégée et bombardée depuis l’attaque sanglante du mouvement islamiste palestinien Hamas le 7 octobre sur le sol israélien.

Les quatre militaires, dont un officier supérieur, ont été tués lors de cette attaque sans précédent qui a fait 1.200 morts, en majorité des civils, dans la région frontalière d’Israël avec le nord de la bande de Gaza. Parmi les 11 civils figurant sur la liste diffusée lundi, certains avaient déjà été annoncés morts, en Israël ou à Gaza.

Les autorités israéliennes ne précisent pas les éléments sur lesquels elles se basent pour déterminer la mort de ces personnes.

Sujets liés