RécapMia Shem libérée au 55e jour de la guerre entre le Hamas et Israël

Guerre Hamas-Israël : La Franco-israélienne Mia Shem libérée, une minute de silence à la COP28

Récap
« 20 Minutes » fait le point pour vous tous les soirs sur le conflit qui s’est déclaré au Proche-Orient
La jeune femme était déjà apparue dans une vidéo du Hamas le 16 octobre.
La jeune femme était déjà apparue dans une vidéo du Hamas le 16 octobre. - HAMAS MEDIA OFFICE / AFP / AFP
20 Minutes avec AFP

20 Minutes avec AFP

L'essentiel

  • La guerre entre Israël et le Hamas a été déclenchée par l’attaque sans précédent du mouvement islamiste palestinien le 7 octobre sur le sol israélien, à partir de la bande de Gaza.
  • En représailles, Israël a juré « d’anéantir » le Hamas, pilonnant sans relâche le territoire assiégé où s’entassent 2,4 millions de Palestiniens et lançant une opération terrestre le 27 octobre.
  • Ce jeudi, la Franco-israélienne Mia Shem a été libérée par le Hamas, près de deux mois après son enlèvement au festival Tribe of Nova, et Emmanuel Macron veut profiter de la COP28 pour rencontrer des dirigeants arabes influents dans la région.

Pour mieux comprendre les derniers événements sur le conflit entre le mouvement islamiste palestinien du Hamas et Israël, 20 Minutes fait le point tous les soirs. Entre les déclarations fortes, les avancées diplomatiques ou le dramatique bilan des combats, voici l’essentiel de la journée.

L’info du jour

L’otage franco-israélienne Mia Shem a été libérée. Enlevée lors de l’attaque sur le festival Tribe of Nova, la jeune femme de 21 ans était déjà apparue dans une vidéo publiée par le Hamas le 16 octobre, où elle déclinait son identité alors que quelqu’un la soignait au bras. C’est « une grande joie que je partage avec sa famille et tous les Français », a réagi ce jeudi Emmanuel Macron sur X.

« C’est le plus beau jour de ma vie », a réagi son père David Shem auprès de la chaîne de télévision israélienne Channel 12. « L’armée m’a appelé, j’ai failli avoir une crise cardiaque », a-t-il témoigné. « Je ne vais pas la quitter pendant un bon bout de temps. » Une vidéo montrant la mère de Mia, Keren, versant des larmes de joie au téléphone, circulait sur les réseaux.

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

Le chiffre du jour

3. Trois Israéliens, dont deux femmes, ont été tués jeudi dans une attaque contre un arrêt de bus à Jérusalem-Ouest menée par deux Palestiniens affiliés au Hamas, selon la police israélienne. Le mouvement islamiste, considéré comme terroriste par les Etats-Unis, l’Union européenne et Israël notamment, s’est dit à l’origine de l’attaque.

Le Hamas a indiqué que les deux assaillants étaient membres de sa branche armée et originaires de Sour Baher, un quartier de Jérusalem-Est, la partie palestinienne de la ville occupée et annexée par Israël. La police israélienne a confirmé que les assaillants, deux frères, avaient été abattus.

La phrase du jour

« La trêve a donné des résultats. » »

C’est ce qu’Antony Blinken, le chef de la diplomatie américaine, en visite à Tel-Aviv, veut retenir des derniers jours. « Des otages sont rentrés chez eux, ont retrouvé leur famille » et la trêve a permis aussi « à plus d’aides humanitaires de parvenir aux civils innocents à Gaza, qui en ont désespérément besoin », a-t-il déclaré à Tel-Aviv, où il est arrivé avant l’aube en visite officielle. « C’est important et nous espérons que cela va pouvoir continuer. »

La tendance du jour

Le président français Emmanuel Macron se rendra samedi au Qatar après la COP28 sur le climat à Dubaï, pour rencontrer l’émir de ce pays médiateur qui joue un rôle clé dans la libération d’otages retenus par le Hamas depuis son attaque contre Israël du 7 octobre, a annoncé jeudi l’Elysée.

Par ailleurs, le président égyptien de la COP27 de l’an dernier, Sameh Choukri, chef de la diplomatie égyptienne, a appelé en ouverture de la COP28 à une minute de silence pour « tous les civils ayant trouvé la mort dans le conflit actuel à Gaza », en même temps que pour deux diplomates vétérans des COP et récemment décédés.

Sujets liés