20 Minutes : Actualités et infos en direct
TREVECe que l’on sait des douze otages israéliens libérés mercredi

Guerre Hamas – Israël : Ce que l’on sait des douze otages israéliens libérés mercredi

TREVEA quelques heures de l’expiration prévue de la trêve entre Israël et le Hamas, un nouveau groupe d’otages a été libéré en échange de prisonniers palestiniens
Des otages israéliens libérés par le Hamas arrivant en Israël dans la nuit, le 30 novembre 2023.
Des otages israéliens libérés par le Hamas arrivant en Israël dans la nuit, le 30 novembre 2023. - Menahem KAHANA / AFP
20 Minutes avec AFP

20 Minutes avec AFP

L'essentiel

  • Douze otages israéliens et quatre Thaïlandais ont été libérés mercredi contre trente Palestiniens détenus dans des prisons israéliennes.
  • Pour l’instant, 102 otages ont été libérés par le Hamas, soit plus de 40 % des quelque 240 personnes séquestrées à Gaza depuis leur rapt le 7 octobre.
  • Initialement prévue pour quatre jours et prolongée ensuite de deux jours, la trêve expire ce jeudi à 5 heures GMT (6 heures à Paris). Les pays médiateurs – Qatar, Etats-Unis, Egypte – redoublent d’efforts pour la faire durer encore. Le secrétaire d’Etat Antony Blinken est, dans cette optique, arrivé dans la nuit ce jeudi à Tel-Aviv.

L’accord entre le Hamas et Israël a encore été respecté mercredi. Douze otages israéliens et quatre Thaïlandais supplémentaires ont été libérés contre un peu plus tard dans la nuit trente Palestiniens détenus dans des prisons israéliennes.

Cela porte à 102 le nombre d’otages libérés, soit plus de 40 % des quelque 240 personnes séquestrées à Gaza depuis leur rapt le 7 octobre. Parmi eux, 70 femmes et enfants ont été relâchés depuis vendredi. Ont également été libérés, hors du cadre de l’accord, 23 Thaïlandais, un Philippin et trois Russo-israéliens. Cinq otages avaient auparavant été relâchés en octobre, avant la trêve. Voici ce que l’on sait des douze otages israéliens libérés mercredi, selon les récits de leurs proches, les informations de la presse israélienne et du Forum des familles d’otages.

Raz Ben Ami, 57 ans

Les époux Raz et Ohad Ben Ami ont été enlevés ensemble à leur domicile du kibboutz Beeri. Agé de 55 ans, Ohad est toujours captif. Courant octobre, des photos de Raz et Ohad sont apparues sur les réseaux sociaux, les montrant séparément en pyjama et sous-vêtements, tirés par des hommes armés dans la rue. Selon ses proches, Raz souffre d’intenses douleurs causées par des excroissances au cerveau qui appuient sur ses nerfs. Le couple a la double nationalité israélienne et allemande. Deux de leurs filles, qui habitent dans les kibboutz Beeri et Nahal Oz, sont sorties vivantes et libres de l’attaque du Hamas du 7 octobre.

Reaya Rotem, 54 ans

Reaya Rotem a été enlevée avec sa fille Hila, 13 ans, et Emily, une amie de cette dernière âgée de 9 ans, alors qu’elles se cachaient dans la pièce sécurisée de leur maison, au kibboutz Beeri. Les deux jeunes filles ont été libérées samedi. C’est Reaya elle-même qui a annoncé à son frère par un message que les assaillants étaient en train de les enlever. Ce fut leur dernière preuve de vie avant leur libération. Acupunctrice diplômée, Reaya travaille dans une imprimerie.

Liat Beinin Atzili, 49 ans

Laissée seule chez elle par son mari Aviv, parti défendre leur kibboutz Nir Oz, Liat Beinin Atzili se cachait dans la pièce sécurisée de sa maison lorsqu’elle a été prise en otage. Aviv, 49 ans également, a subi le même sort, mais séparément. La quadragénaire était parvenue à passer un dernier coup de téléphone à une amie à 11h30, puis n’avait plus donné signe de vie. Américaine de naissance et amoureuse de l’Inde, Liat est guide touristique au mémorial de la Shoah Yad Vashem. Le couple a trois enfants adultes.

Yarden Roman-Gat, 36 ans

Traînée dans une voiture par des assaillants avec son mari Alon Gat et leur fillette Gefen, Yarden Roman, citoyenne germano-israélienne, avait réussi dans un premier temps à s’enfuir avec eux, avant d’être rattrapée seule. Alon et Gefen, eux, ont échappé à leurs ravisseurs en se cachant pendant de longues heures. La famille, qui habitait jusqu’à récemment dans le kibboutz Beeri, était seulement de passage dans la famille d’Alon après avoir déménagé pour ne plus avoir à supporter les tirs de roquettes. Yarden est passionnée d’escalade.

Moran Stela Yanai, 40 ans

Elle avait disparu lors de l’attaque du festival de musique Tribe of Nova le 7 octobre. Sa famille l’avait reconnue par la suite, assise sur le sol, l’air terrifié, dans une vidéo publiée sur TikTok. Créatrice de bijoux ethniques, elle présentait son travail sur un stand au festival, participant pour la première fois à un tel événement. Moran est une amoureuse des animaux, au point qu’elle a arrêté de manger de la viande.

NOTRE DOSSIER SUR LE CONFLIT ISRAELO-PALESTINIEN

Itay Regev, 18 ans

Itay Regev tentait de fuir le festival Tribe of Nova avec sa sœur Maya, 21 ans, lorsqu’ils ont été capturés. Maya, qui a été libérée samedi, avait été blessée par des tirs alors qu’elle était au téléphone avec leur père. Celui-ci tenta en vain de repérer leur position. Quelques heures plus tard, la fratrie apparaissait ligotée à l’arrière d’un pick-up dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux. Originaires de Ramat Ha-Sharon, près de Tel-Aviv, Itay et Maya étaient rentrés la veille en Israël après avoir fêté l’anniversaire de leur mère à l’étranger. Itay est passionné de surf.

Liam Or, 18 ans

Il a été enlevé au kibboutz Beeri alors qu’il se trouvait chez son oncle Dror (50 ans) et ses cousins Alma (13 ans) et Noam (16 ans). Les deux adolescents ont été libérés samedi, tandis que Dror est toujours captif. Sa tante Yonat, 50 ans, a été tuée dans l’attaque. Le 7 octobre, un ami avait reçu une photo de Liam au moment de sa capture.

Ofir, 17 ans

Originaire de Ramat Rachel, au sud de Jérusalem, Ofir, un jeune israélo-néerlandais passionné de basketball, a été enlevé au kibboutz Beeri où il rendait visite à sa petite amie Yuval Sharabi, qui elle n’a pas été capturée. Le 7 octobre devait être un grand jour : Yair et Sharon Engel, les parents d’Ofir, devaient passer chez ceux de Yuval, pour faire connaissance. Le destin en a décidé autrement. Ofir a été capturé avec le père de Yuval, Yossi Sharabi (53 ans), toujours retenu en otage. Les parents d’Ofir ont finalement rencontré la mère de Yuval, Nira, pour mener un combat commun pour le retour de leurs proches.

Amit, 16 ans

Amit, enlevé au kibboutz Beeri, a passé son 16e anniversaire en captivité à Gaza. Lorsque les assaillants sont entrés dans la maison de sa mère Tal Shani, ils ont délogé la famille de sa pièce sécurisée et l’ont escortée dans la rue. Une fois dehors, Amit a été emmené dans une voiture avec deux voisins. Sa mère a supplié les ravisseurs de la prendre à sa place : pour toute réponse l’un d’eux l’a menacée de son pistolet. Après le rapt de son fils, elle s’est réfugiée avec ses filles dans une maison jusqu’à l’arrivée de l’armée israélienne. Amit fait du surf et du skateboard.

Gali, 13 ans

Elle a été prise en otage à son domicile du kibboutz Beeri, tandis que son frère Lior, 16 ans, a été assassiné. Elle a essayé de fuir par la fenêtre avec son père Ilya Tarshansky mais a été capturée par les assaillants, ont raconté ses proches. Son père est parvenu à s’enfuir. Gali joue au volleyball dans l’équipe locale et aime beaucoup les chiens. Son fidèle compagnon Mocha a été tué dans l’attaque.

Irena Tati, 73 ans, et sa fille Yelena Trupanov, 50 ans

Les Russo-israéliennes Irena Tati et Yelena Trupanov, mère et fille, ont été libérées par le Hamas, hors accord avec Israël, grâce à des échanges directs avec Moscou. Comme le Russo-israélien Ron Krivoï, festivalier de 25 ans libéré dimanche. Irena et Yelena avaient été enlevées de leur domicile du kibboutz Nir Oz en compagnie de Sasha (28 ans), le fils de Yelena, et de sa compagne Sapir Cohen (29 ans). Le père de famille, Vitali Trupanov (50 ans), a été tué dans l’attaque. La famille Trupanov a immigré de Russie en Israël à la fin des années 1990. Yelena Trupanov était apparue dans une vidéo diffusée par le Hamas le 30 octobre, aux côtés de Danielle Aloni et Rimon Kirsht, libérées ces derniers jours.


Sujets liés