20 Minutes : Actualités et infos en direct
conflitGuerre Hamas – Israël : Le Hamas juge « insatisfaisantes » les propositions israéliennes pour prolonger la trêve…
live

Terminé

Guerre Hamas – Israël : Le Hamas juge « insatisfaisantes » les propositions israéliennes pour prolonger la trêve…

conflitRetrouvez les informations sur le conflit au Proche-Orient du mercredi 29 novembre 2023
Des panaches de fumée s'élèvent au-dessus des bâtiments lors d'une frappe israélienne sur Rafah, dans la bande de Gaza, le samedi 15 octobre 2023.
Des panaches de fumée s'élèvent au-dessus des bâtiments lors d'une frappe israélienne sur Rafah, dans la bande de Gaza, le samedi 15 octobre 2023.  - UPI/Newscom/SIPA / SIPA
Cécile De SèzeDiane Regny

C.d.S, D.R.

L’ESSENTIEL

  • La trêve entre Israël et le Hamas entre ce mercredi dans son sixième jour avec un nouvel échange attendu d’otages israéliens contre des prisonniers palestiniens, au moment où les médiateurs internationaux multiplient les efforts pour obtenir un cessez-le-feu durable.
  • La prolongation de la trêve pour 48 heures, jusqu’à 5 heures GMT jeudi (6 heures à Paris), doit permettre la libération de 20 otages du Hamas et de 60 prisonniers palestiniens supplémentaires.
  • L’accord de trêve, négocié par le Qatar avec l’appui de l’Egypte et des Etats-Unis, a déjà permis la libération de 60 otages israéliens et de 180 Palestiniens écroués dans des prisons israéliennes. Vingt et un otages étrangers, en majorité des Thaïlandais vivant en Israël, ont été libérés hors du cadre de cet accord.

A VOIR

A LIRE AUSSI


6h02

Ce live est terminé

Mais celui de jeudi continue ici.

3h21

Les efforts pour prolonger l'accord se poursuivent

L'accord expire normalement à 5h00 GMT (6h00 à Paris), mais les tractactions continuent pour obtenir une prolongation.

1h29

Trente prisonniers palestiniens libérés par Israël

Trente Palestiniens détenus dans des prisons israéliennes ont été libérés dans la nuit de mercredi à jeudi en application de l'accord de trêve entre Israël et le Hamas, a annoncé l'Autorité pénitentiaire israélienne. Ces prisonniers ont été relâchés après la libération plus tôt par le Hamas de 16 otages israéliens et étrangers retenus dans la bande de Gaza, à quelques heures de l'expiration de la trêve.

23h27

Les dix otages israéliens et les quatre Thaïlandais libérés sont en Israël

Les dix otages israéliens et les quatre otages thaïlandais libérés par le Hamas à Gaza sont arrivés en Israël, a annoncé le bureau du Premier ministre israélien dans la nuit de mercredi à jeudi.

Parmi les Israéliens figurent cinq binationaux, un Néerlandais, trois Allemands et un Américain. Le mouvement islamiste palestinien et Israël relâchent chaque jour une dizaine d'otages israéliens contre trois fois plus de prisonniers palestiniens, au terme d'un accord censé expirer jeudi matin.

23h20

Blinken en Israël pour faire pression sur la trêve et l'aide humanitaire

Le secrétaire d'Etat américain Antony Blinken est arrivé à Tel Aviv où il doit s'entretenir avec les dirigeants israéliens de la trêve avec le Hamas et de la poursuite de l'aide humanitaire dans la bande de Gaza.

Il s'agit de la troisième visite au Proche-Orient de Blinken -- et sa sixième en Israël -- depuis le début de la guerre, le 7 octobre, lancée par l'attaque sanglante du Hamas sur le sol israélien, faisant plus de 1.200 morts, majoritairement des civils.

22h46

Des ressortissants néerlandais, allemands, américain, russes et thaïs libérés par le Hamas

Deux citoyens russes et quatre citoyens thaïlandais ont été libérés par le Hamas en dehors de l'accord et remis à la Croix-Rouge internationale, a annoncé mercredi le porte-parole du ministère des Affaires étrangères du Qatar.

En outre, dans le cadre de l'accord de pause humanitaire, 30 Palestiniens, dont 16 mineurs et 14 femmes, seront libérés mercredi en échange de la libération de 10 otages israéliens à Gaza dont cinq binationaux (un Néerlandais, trois Allemands, un Américain), a ajouté le porte-parole.

22h02

Une source proche du Hamas juge « insatisfaisantes » les propositions israéliennes pour prolonger la trêve

Le Hamas juge que les propositions israéliennes pour prolonger la trêve qui s'achève jeudi matin ne sont « pas optimales » à ce stade, a indiqué à l'AFP mercredi soir une source du mouvement islamiste palestinien.

« Toute discussion sur un échange des prisonniers militaires, soldats et officiers, devra être précédée d'un arrêt de l'agression (israélienne) et de la levée du blocus qui étouffe Gaza », a-t-il ajouté évoquant aussi le besoin de discuter « des échanges de prisonniers de plus de 18 ans ».

21h53

Le Hamas prêt à échanger tous les soldats israéliens détenus contre tous les prisonniers palestiniens

Un haut responsable du Hamas a indiqué mercredi que le mouvement islamiste palestinien était prêt à libérer tous les soldats israéliens qu'il détient en échange de tous les Palestiniens emprisonnés en Israël.

« Nous sommes prêts à libérer tous les soldats en échange de tous nos prisonniers », a déclaré Bassem Naim, haut responsable du Hamas et ancien ministre de la Santé à Gaza, lors d'une conférence de presse dans la ville sud-africaine du Cap.

20h52

Rembobinons

Si vous n'avez suivi l'actualité du conflit, c'est l'heure du récap, à lire juste ici :

19h53

Une source proche du Hamas annonce qu'un nouveau groupe d'otages israéliens a été remis au CICR

Une source proche du Hamas a indiqué mercredi soir à l'AFP que le mouvement islamiste palestinien avait remis « le sixième groupe » d'otages israéliens relâchés dans le cadre d'un accord avec Israël au Comité international de la Croix-Rouge (CICR).

Chaque soir depuis vendredi, une dizaine d'otages israéliens, tous des femmes et des enfants, sont relâchés par le Hamas dans la bande de Gaza. En contrepartie, trois fois plus de détenus palestiniens, également des femmes et des jeunes de moins de 19 ans, sont libérés de prisons israéliennes.

19h30

Les deux femmes otages russes libérées par le Hamas sont en Egypte

Deux femmes otages de nationalité russe libérées par le Hamas dans la bande de Gaza sont arrivées mercredi en Egypte via le point de passage de Rafah, a rapporté le média d'Etat égyptien Al-Qahera News.

Yelena Trupanov, 50 ans et Irena Tati, 73 ans, selon le bureau du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, avaient été confiées plus tôt mercredi par le Hamas au Comité international de la Croix-Rouge (CICR), a affirmé le mouvement islamiste palestinien dans un communiqué. Le Hamas avait déjà libéré dimanche Ron Krivoï, un Israélo-Russe de 25 ans, en remerciement au « soutien à la cause palestinienne » de Vladimir Poutine.

17h38

« Ceux qui ont de l’influence ne font pas assez » pour stopper la guerre, selon le patron de l’OMS

Le patron de l’OMS a accusé mercredi « ceux qui ont de l’influence » de ne pas faire assez pour parvenir à la fin des combats à Gaza, où le système de santé est « totalement débordé » après des semaines de bombardements et de combats.

Le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé Tedros Adhanom Ghebreyesus a estimé qu’une « pause humanitaire [prolongée], voire un cessez-le-feu est possible » dans la bande de Gaza mais à condition que « ceux qui ont de l’influence prennent la chose au sérieux, a-t-il dit lors d’un point de presse à Genève, sans toutefois nommer ceux qu’il visait.

« C’est une question de volonté », a-t-il souligné, lors de cet échange largement consacré au système de santé du territoire palestinien. Dans le nord de Gaza seulement trois des 25 hôpitaux fonctionnent encore et les soins y sont réduits « à leur plus simple expression », a-t-il dit.

17h29

Cinq bébés prématurés retrouvés morts dans un hôpital de Gaza

Cinq bébés prématurés ont été découverts morts dans un hôpital de la ville de Gaza, au cœur des combats avant la trêve entre Israël et le Hamas entrée en vigueur vendredi, a annoncé mercredi le porte-parole du ministère de la Santé du Hamas. Jusqu’à l’arrêt des combats, les hôpitaux de la plus grande ville du territoire palestinien étaient visés par des raids israéliens. Plusieurs d’entre eux avaient été évacués, dont plusieurs sur ordre de l’armée israélienne selon des médecins.

« Les forces d’occupation ont laissé cinq bébés prématurés dans l’unité de soins intensifs de l’hôpital al-Nasr », l’un des principaux hôpitaux pédiatriques de Gaza, a dit le docteur Ashraf al-Qidreh. « Les soldats interdisaient aux médecins et aux familles de les approcher et quand les médecins ont pu entrer dans le service mardi soir, ils ont trouvé leurs corps en partie décomposés », a-t-il ajouté.

16h54

« Notre peuple fait face à une menace existentielle », lance un ministre palestinien à l’ONU

Le ministre palestinien des Affaires étrangères Riyad al-Malki a lui appelé le monde à faire en sorte que « les massacres ne puissent pas reprendre », en allusion à la trêve en vigueur, que le Hamas s’est dit prêt mercredi à prolonger de quatre jours.

« Notre peuple fait face à une menace existentielle. Ne vous y trompez pas. Avec toutes les discussions sur la destruction d’Israël, c’est la Palestine qui est visée par un plan pour sa destruction », a-t-il insisté, assurant que « le peuple palestinien est là pour rester ».

16h35

Une reprise des combats menacerait d'« engloutir la région », selon un ministre chinois

Une reprise des combats entre Israël et le Hamas risquerait de provoquer « un désastre qui pourrait engloutir la région », a mis en garde mercredi à l'ONU le ministre chinois des Affaires étrangères, espérant que la trêve en cours conduirait à un cessez-le-feu « durable ».

« Il n'y a pas de pare-feu à Gaza. Reprendre les combats conduirait probablement à un désastre qui pourrait engloutir la région », a déclaré Wang Yi, qui présidait une réunion du Conseil de sécurité de l'ONU.

16h16

Le Hamas dit avoir relâché deux femmes otages russes

Deux femmes otages de nationalité russe ont été confiées mercredi au Comité international de la Croix-Rouge (CICR) dans la bande de Gaza pour être libérées, a indiqué le Hamas dans un communiqué.

« Après les efforts du président russe », le mouvement islamiste palestinien les a confiées au CICR « pour qu’il les remette à un représentant des Affaires étrangères russes », a-t-il précisé. Le Hamas avait déjà libéré dimanche Ron Krivoï, un Israélo-Russe de 25 ans, en remerciement au « soutien à la cause palestinienne » de Vladimir Poutine.

16h05

Israël « vérifie » la mort d’un bébé, son frère et sa mère annoncée par le Hamas

L’armée israélienne a déclaré mercredi « vérifier » l’annonce par le mouvement islamiste palestinien Hamas, de la mort d’un bébé de dix mois, le plus jeune des otages enlevés le 7 octobre, de sa mère et de son frère de 4 ans. L’armée « vérifie la véracité de l’information » et ses représentants ont « parlé avec la famille Bibas », a-t-elle indiqué dans un communiqué. « La responsabilité de la sécurité de tous les otages dans la bande de Gaza incombe au Hamas qui met en danger la vie des otages dont neuf enfants. Le Hamas doit les rendre immédiatement ».

15h56

« Catastrophe humanitaire monumentale » à Gaza, dénonce le chef de l’ONU

Malgré la « lueur d’espoir » apportée par la trêve entre Israël et le Hamas, les habitants de la bande de Gaza vivent « une catastrophe humanitaire monumentale », a dénoncé mercredi le secrétaire général de l’ONU, réclamant un « véritable cessez-le-feu humanitaire ». « La population de Gaza vit au milieu d’une catastrophe humanitaire monumentale, sous les yeux du monde. Nous ne devons pas détourner les yeux », a martelé Antonio Guterres devant le Conseil de sécurité de l’ONU.

15h13

Un enfant et un adolescent palestiniens tués par l’armée israélienne en Cisjordanie

Un enfant de huit ans et un adolescent de 15 ans ont été tués mercredi par l'armée israélienne à Jénine, ville du nord de la Cisjordanie occupée régulièrement théâtre d'incursions militaires israéliennes, rapporte le ministère palestinien de la Santé.

Des images de vidéosurveillance mises en ligne montrent un enfant fauché par une balle dans une rue alors que le tir fait fuir en courant d'autres enfants alentour. D'autres images montrent un adolescent également touché par une balle. Il s'écroule et semble appeler à l'aide alors que d'autres adolescents se réfugient derrière des voitures ou dans un magasin. Le garçon se débat au sol, agonisant, durant au moins une demi-minute.

14h35

Avec la trêve à Gaza, retour dans une maison en ruines

Thé et sandwich au fromage, Taghrid al-Najjar prépare le petit-déjeuner pour ses enfants. La vie reprend ses droits dans la bande de Gaza depuis la trêve avec Israël, mais de la cuisine où la Palestinienne s’affaire, il ne reste que des ruines. Les murs sont écroulés, meubles et équipements ont été engloutis sous le béton. Cette femme de 46 ans fait pourtant mine de ne pas prêter attention à l’état de sa maison, ni à celles alentours.

« Il n’y a qu’ici que je me sens bien », dit celle qui n’avait jamais quitté Abassane, son village d’agriculteurs à l’est de Khan Younès, dans le sud de la bande de Gaza. Elle a dû fuir quand l’armée israélienne a commencé à pilonner le territoire palestinien, en représailles à l’attaque meurtrière du mouvement islamiste Hamas le 7 octobre en Israël qui a fait 1.200 morts, en majorité des civils selon les autorités israéliennes. Les bombardements israéliens ont fait plus de 14.800 morts, dont 6.150 jeunes âgés de moins de 18 ans, d’après le gouvernement du Hamas.

Pendant des semaines, Taghrid a vécu avec les neuf membres de sa famille dans une école devenue camp de déplacés de fortune à Khan Younès. L’est du territoire, généralement réservé à l’agriculture, s’est retrouvé à portée des frappes israéliennes.

Sujets liés