20 Minutes : Actualités et infos en direct
retrouvailesQui sont les dix otages israéliennes libérées mardi par le Hamas ?

Guerre Hamas - Israël : Qui sont les dix otages israéliennes libérées par le Hamas mardi ?

retrouvailesCes libérations portent à 86 le nombre d'otages libérés depuis dimanche, soit environ un tiers des 240 personnes enlevées le 7 octobre
Gabriela et Mia Leimberg, retenues en otages par le Hamas, ont été libérées le 28 novembre 2023.
Gabriela et Mia Leimberg, retenues en otages par le Hamas, ont été libérées le 28 novembre 2023. - /AP/SIPA / SIPA
20 Minutes avec AFP

20 Minutes avec AFP

Des femmes âgées de 17 à 84 ans. Voici ce que l'on sait des dix otages israéliennes libérées mardi par le Hamas et le Jihad islamique, selon les récits de leurs proches à l'AFP, les informations de la presse israélienne et du Forum des familles d'otages.

Ces libérations portent à 86 le nombre d'otages libérés, soit plus du tiers des quelque 240 personnes séquestrées à Gaza depuis leur rapt le 7 octobre. Parmi eux, 60 femmes et enfants ont été relâchés depuis vendredi, en échange de la libération de 180 prisonniers palestiniens, dans le cadre de l'accord de trêve entre Israël et le Hamas.

Ont également été libérés depuis vendredi, hors du cadre de l'accord, 19 Thaïlandais, dont deux mardi, un Philippin et un Russo-israélien. Cinq otages avaient auparavant été relâchés en octobre, avant la trêve.

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

Mia Leimberg (17 ans), sa mère Gabriela et sa tante Clara

Mia Leimberg, âgée de 17 ans, est la plus jeune otage libérée ce mardi. Elle a été relâchée avec sa mère Gabriela Leimberg, 59 ans et sa tante Clara Marman, 62 ans. L'adolescente apparaît sur des images de sa libération avec son chien Bella dans les bras.

Originaires de Jérusalem, Mia et Gabriela rendaient visite, à Nir Yitzhak, à Clara et à son compagnon Luis Har, ainsi qu'à Fernando Marman, le frère de Clara et Gabriela. Les deux hommes sont toujours retenus en otage.

La famille, qui possède la nationalité argentine selon la presse du pays, s'était retranchée dans la pièce sécurisée de la maison, dont elle avait tenté de bloquer la porte avec une chaise, en vain.

Mia, qui aime chanter, étudie au Jerusalem High School for the Arts. La bannière placardée devant l'établissement -- « Mia, nous attendons ton retour ! » -- va pouvoir être retirée.

Ditza Heiman, 84 ans

L'enlèvement à bord d'une voiture de Ditza Heiman, 84 ans, qui a été filmé, constituait jusqu'à présent la seule preuve de vie à laquelle se raccrochait sa famille, avec le récit d'un voisin témoin de son rapt.

Vivant seule à Nir Oz, cette veuve et ancienne travailleuse sociale s'était pourtant réfugiée dans son mamad, la pièce sécurisée de sa maison. Son téléphone sonnait dans le vide depuis le milieu de la matinée, jusqu'à ce qu'une voix réponde en arabe à un appel vers 16H.

Ditza est l'arrière-grand-mère de cinq enfants, qui sont friands d'un fameux potage dont elle a le secret.

Tamar Metzger, 78 ans

Tamar Metzger, 78 ans, a été enlevée à son domicile de Nir Oz en compagnie de son mari Yoram, 80 ans, toujours retenu à Gaza. « Jusqu'ici, tout va bien », avait écrit le grand-père à l'une de ses petites-filles le 7 octobre à 8H50, avant un long silence.

C'est Yocheved Lifshitz, otage libérée le 23 octobre, qui apportera une preuve de vie à la famille, affirmant avoir aperçu le couple à Gaza.

Grande lectrice, Tamar, dont la famille est originaire du Yemen, est la mère de trois enfants.

Ofelia Roitman, 77 ans

Le 7 octobre, la famille d'Ofelia Roitman, 77 ans, a perdu contact avec elle peu avant 10H, alors qu'elle se trouvait dans sa pièce sécurisée. Le soir, lorsque des soldats inspectèrent sa maison, ils n'y trouvèrent aucun trace de lutte, laissant penser qu'elle avait été enlevée.

De nationalité argentine, Ofelia Roitman avait immigré en Israël en 1985 et vivait à Nir Oz depuis. Elle y a enseigné en école primaire pendant vingt ans. Son mari, hospitalisé après une chute, était absent lors de l'attaque.

Ada Sagi, 75 ans

Ada Sagi, qui vit seule à Nir Oz depuis la mort de son mari des suites d'un cancer, a été enlevée alors qu'elle s'était réfugiée dans sa pièce sécurisée. Sans nouvelles de sa mère, son fils Noam Sagi, qui vit à Londres, a réalisé sa disparition en voyant une vidéo en ligne d'un inconnu dans le jardin de sa mère.

Ada, qui est asthmatique, devait lui rendre visite pour fêter son 75e anniversaire.

Fille de rescapés polonais de la Shoah, Ada a appris l'arabe et l'a ensuite enseigné afin d'améliorer la communication avec ses voisins palestiniens.

Noralin Agojo, 60 ans

Originaire des Philippines, Noralin Agojo (60 ans) a été enlevée à Nirim, où elle rendait visite à des amis avec son compagnon Gideon Babani, tué dans l'attaque. Avant d'être capturée, Noralin avait appelé son frère Exo pour lui annoncer qu'il ne la reverrait peut-être pas.

La sexagénaire, qui possède la nationalité israélienne, vit à Yehud, près de Tel-Aviv, où elle aime cultiver des cactus et des fleurs.

Elle est le second otage philippin libéré, après Gelienor Pacheco (33 ans), relâché vendredi hors du cadre de l'accord entre Israël et le Hamas.

Meirav Tal, 53 ans

Meirav Tal, 53 ans, a été libérée dans la foulée des deux enfants de son compagnon Yair Yaakov, Yagil et Or relâchés lundi.

Meirav et Yair (toujours captif) avaient été enlevés séparément des adolescents, qui étaient seuls chez leur mère. Le couple s'était lui réfugié dans la pièce sécurisée de sa maison de Nir Oz. A 9H20, Meirav avait envoyé un message vocal au frère de son conjoint, le prévenant que des hommes armés avaient pénétré chez eux.

Le lendemain de l'attaque, les proches du couple tombaient sur une vidéo montrant que les assaillants étaient parvenus à forcer la porte du couple à l'aide de grenades.

Rimon Kirsht, 36 ans

Rimon Kirsht (36 ans) et son compagnon Yagev Buchstab (34 ans), toujours captif, ont été enlevés à leur domicile de Nirim le 7 octobre.

La jeune femme, terrorisée, avait envoyé un dernier message vocal à sa mère à 8H30, a raconté à la presse Moran Betzer Tayar, la tante de son compagnon. Un message qui s'achevait par les cris des assaillants et des coups de feu.

Quelques heures plus tard, lorsque les forces israéliennes demandèrent aux habitants de se réunir au centre du kibboutz, ils ne se présentèrent pas. Leur maison était vide.

Rimon Kirsht, qui travaille dans les médecines alternatives et adore les animaux, était apparue dans une vidéo diffusée par le Hamas le 30 octobre, aux côtés de Danielle Aloni, libérée vendredi, et de Yelena Trupanov, toujours retenue à Gaza.

Sujets liés