20 Minutes : Actualités et infos en direct
ConflitLes Palestiniens espèrent l’arrivée ce vendredi de l’aide à Gaza

Guerre Hamas – Israël : Les Palestiniens espèrent l’arrivée ce vendredi de l’aide à Gaza

ConflitDe nombreux quartiers de Gaza se sont retrouvés sans eau, ni électricité, ni nourriture, après dix jours de siège israélien
Des Palestiniens au poste-frontière de Rafah, entre Gaza et l'Egypte.
Des Palestiniens au poste-frontière de Rafah, entre Gaza et l'Egypte. - Fatima Shbair/AP/SIPA / SIPA
20 Minutes avec AFP

20 Minutes avec AFP

Les Palestiniens de Gaza espèrent l’arrivée de l’aide humanitaire vendredi, après plus de dix jours de siège par Israël. La chaîne égyptienne AlQahera News, proche du renseignement égyptien, a affirmé jeudi soir que le point de passage de Rafah, entre l’Egypte et la bande de Gaza, le seul qui ne soit pas contrôlé par Israël, ouvrirait vendredi. Les convois d’aide humanitaire, qui attendent de se rendre dans cette enclave exiguë où vivent 2,4 millions de Palestiniens, sont bloqués depuis des jours à Rafah, alors que le conflit entre dans sa 14e journée.

Des quartiers entiers de Gaza ont été rasés et se retrouvent sans eau, sans nourriture ni électricité, et plus d’un million de personnes ont été déplacées après le siège imposé par Israël le 9 octobre à la bande de Gaza, déjà soumise à un blocus terrestre, maritime et aérien depuis que le Hamas y a pris le pouvoir en 2007. « Nous avons besoin d’un accès sans entrave et de livrer notre aide vitale de façon sûre. Le temps presse », a appelé l’Unicef vendredi matin sur X.

Vingt camions seulement pourraient passer

Au Caire, le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a plaidé jeudi pour « un accès humanitaire rapide et sans obstacle », appelant à un « cessez-le-feu humanitaire immédiat ». Le président américain, Joe Biden, en visite mercredi en Israël, avait affirmé avoir obtenu du président égyptien Abdel Fattah al-Sissi de « laisser jusqu’à 20 camions traverser » la frontière, un nombre totalement insuffisant selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Au terminal de Rafah, des Egyptiens ont réparé jeudi les dégâts des bombardements israéliens en vue du passage des camions d’aide, selon des témoins. Et des dizaines de personnes se sont rassemblées dans l’espoir de sa réouverture. « On est prêts avec nos sacs », assure Mohammed, 40 ans, qui travaille pour une institution italienne et attend depuis trois jours avec sa famille de pouvoir partir.

Sujets liés