20 Minutes : Actualités et infos en direct
PEINE DE MORTLe peloton d’exécution autorisé pour les condamnés à mort dans l’Idaho

Etats-Unis : Dans l’Idaho, le peloton d’exécution bientôt autorisé pour les condamnés à mort

PEINE DE MORTCette méthode d’exécution ne pourra être utilisée que si une injection létale n’est pas possible
Les pelotons d'exécution ne seront utilisés que si l'Idaho ne peut pas obtenir les substances nécessaires aux injections létales.
Les pelotons d'exécution ne seront utilisés que si l'Idaho ne peut pas obtenir les substances nécessaires aux injections létales. - Jessie L. Bonner/AP/SIPA / SIPA
20 Minutes avec agences

20 Minutes avec agences

La loi a été approuvée à 24 voix pour et 11 contre par le Sénat de cet Etat conservateur. Les condamnés à mort dans l’Idaho, dans l’Ouest américain, pourront être tués par un peloton d’exécution si une injection létale n’est pas possible. Le texte adopté lundi par le parlement local doit désormais être ratifié par le gouverneur.

L’Idaho deviendrait ainsi le cinquième Etat américain à approuver cette méthode d’exécution, après l’Utah, l’Oklahoma, le Mississippi, et la Caroline du Sud, selon l’organisation Death Penalty Information Center. Depuis 1976 et la fin d’un bref moratoire sur la peine de mort aux Etats-Unis, deux hommes et une femme ont été exécutés de cette manière - tous dans l’Utah - la dernière exécution remontant à 2010.

En cas d’impossibilité d’injection létale

Les Etats américains qui appliquent la peine de mort ont les plus grandes difficultés à se procurer les substances nécessaires à une injection létale, en raison de l’opposition des laboratoires pharmaceutiques qui ne veulent pas être associés à la peine capitale. Une mise à mort par peloton d’exécution ne pourrait se produire dans l’Idaho qu’en cas d’impossibilité d’injection létale.

L’association de défense des libertés civiles ACLU a dénoncé l’adoption d’une loi « épouvantable », qualifiant le texte d'« archaïque ». « Un peloton d’exécution est particulièrement macabre (…), de telles exécutions laissent des stigmates durables chez tous ceux impliqués », a déclaré ACLU Idaho dans un communiqué. Les personnes tuées par peloton d’exécution « subissent selon toute probabilité des niveaux extrêmes de douleur et de torture », ajoute l’organisation.

Sujets liés