20 Minutes : Actualités et infos en direct
REFUSTrump ne participera pas aux débats des primaires du Parti républicain

Présidentielle aux Etats-Unis : Trump annonce qu’il ne participera pas aux débats des primaires du Parti républicain

REFUSAlors que le premier débat va avoir lieu mercredi, Donald Trump a indiqué sur sa plateforme Truth Social : « JE NE PARTICIPERAI DONC PAS AUX DÉBATS ! »
L'ancien président américain Donald Trump, dans l'Iowa le 28 juillet 2023.
L'ancien président américain Donald Trump, dans l'Iowa le 28 juillet 2023. - Charlie Neibergall/AP / SIPA
20 Minutes avec AFP

20 Minutes avec AFP

Dans la course à la Maison-Blanche, Donald Trump ne compte pas se confronter à ses concurrents de son propre camp. L’ancien président américain a en effet confirmé dimanche qu’il ne participera pas aux débats des primaires du Parti républicain, dont le premier a lieu mercredi.

« Le public sait qui je suis et quelle présidence réussie j’ai exercé, avec l’indépendance énergétique, des frontières et une armée fortes, les plus importantes réductions d’impôts et de réglementations, pas d’inflation, l’économie la plus forte de l’Histoire, et bien d’autres choses encore », a affirmé Donald Trump sur sa plateforme Truth Social.

Trump se moque de Ron DeSantis

« JE NE PARTICIPERAI DONC PAS AUX DÉBATS ! », a-t-il ajouté, affirmant bénéficier de 62 % des intentions de vote aux primaires républicaines, soit 46 points d’avance sur son rival le plus sérieux, le gouverneur de Floride Ron DeSantis. Ce dernier « s’écrase comme un oiseau malade », a d’ailleurs raillé l’ancien président.

Cinq mois avant le début des primaires, qui désigneront le candidat républicain à la présidentielle américaine de 2024, Donald Trump bénéficie d’un soutien de sa base plus fort que jamais. Mais ses déboires judiciaires jettent une ombre sur sa tentative de retour à la Maison-Blanche. Le tempétueux milliardaire, qui dénonce une « chasse aux sorcières », est assailli par les affaires : il est inculpé de complot à l’encontre des institutions américaines en lien avec ses actes pour inverser le résultat de la présidentielle de 2020, de gestion négligente de dossiers confidentiels et de falsification de documents comptables après l’achat du silence d’une actrice de films X.

Le premier débat républicain est prévu mercredi à Milwaukee, dans le nord-est des Etats-Unis. Sept candidats ont rempli les critères nécessaires pour y participer. Seront présents Ron DeSantis et le gouverneur du Dakota du Nord Doug Burgum, l’ancien vice-président de Donald Trump Mike Pence, son ancienne ambassadrice à l’ONU Nikki Haley et le sénateur de Caroline du Sud Tim Scott.

Une aubaine pour ses concurrents ?

Seront également de la partie l’homme d’affaires Vivek Ramaswamy et l’ancien gouverneur du New Jersey Chris Christie, qui menacent tous deux la place de premier dauphin acquise pour le moment à Ron DeSantis dans les sondages menés en Iowa et dans le New Hampshire, premiers Etats à voter aux primaires.

Les instances du Parti républicain avaient donné à Donald Trump jusqu’à ce lundi pour faire part de sa décision sur son éventuelle participation. Malgré sa forte avance dans les sondages, des proches du milliardaire craignent toutefois que ses rivaux ne profitent de son absence pour lancer une dynamique. En 2016, après avoir manqué un débat, Donald Trump avait en effet perdu l’Iowa aux primaires républicaines au profit du sénateur texan Ted Cruz.

Sujets liés