Egypte: Le président nie s'être moqué des personnes obèses et veut se «démener» contre le surpoids

SANTÉ « Je me moquerais de ma famille ? », a demandé le chef d’Etat, rejetant les accusations de moqueries…

20 Minutes avec agences

— 

Le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi (illustration).
Le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi (illustration). — KHALED DESOUKI AFP

Le président égyptien a nié ce mercredi s’être moqué des personnes en situation de surpoids et d’obésité. « Qu’est-ce que c’est que ces gens ? Pourquoi ne prennent-ils pas soin d’eux ? », avait lancé Abdel Fattah al-Sissi lors d’une allocution télévisée le 15 décembre.

Ses propos ont suscité une vague d’indignation et de critiques sur les réseaux sociaux, des internautes y voyant une moquerie voire un signe de mépris. « Je me moquerais de ma famille ? Les Egyptiens sont ma famille », a-t-il déclaré, avant de demander : « Mais je vais continuer à les regarder et me taire ? »

Un problème de surpoids en Egypte

« Si j’en parle, c’est qu’il s’agit d’un phénomène, c’est-à-dire d’un nombre important » de personnes en surpoids, a-t-il insisté. Le président a affirmé vouloir « se démener » auprès des écoles et des plus jeunes pour sensibiliser à une meilleure alimentation. Sissi lui-même aime s’afficher en train de pratiquer des activités sportives.

L’Egypte a l’un des plus forts taux de prévalence du surpoids (63,5 %), selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Le phénomène touche toutes les couches de la population mais surtout les familles défavorisées. Les Egyptiens se plaignent souvent d’une baisse du pouvoir d’achat, qui impacte selon eux leur alimentation.