Egypte: Un fromage vieux de plus de 3.000 ans découvert dans une tombe

ARCHEOLOGIE Dans ce fromage, les chercheurs ont retrouvé une bactérie potentiellement mortelle pour l’homme...

L.Br.

— 

Des fouilles archéologiques en Egypte en 2008 (image d'illustration).
Des fouilles archéologiques en Egypte en 2008 (image d'illustration). — EGYPTIAN SUPREME COUNCIL OF ANTI / AFP

C’est le plus vieux fromage du monde, mais aussi l’un des plus dangereux. Les archéologues ont fait analyser la substance blanchâtre retrouvée dans une tombe située dans l’ancienne capitale de Memphis. Dans un rapport publié le 25 juillet dernier, ils révèlent la présence de fromage conservé depuis 3.200 ans, qui contient une bactérie potentiellement mortelle pour l’homme.

Le fromage a été retrouvé dans le tombeau de Ptahmes, maire de la capitale égyptienne de Memphis au XIIIe siècle avant JC. Découvert en 1885, le tombeau a ensuite été pillé, puis perdu dans les sables, rappelle Futura Sciences.

Un fromage mi-vache, mi-chèvre

En 2010, les archéologues l’ont retrouvé, et ont récupéré des jarres pour les étudier. L’une d’elles contenait une substance blanchâtre qui s’est révélée être du fromage. Les analyses ont révélé la présence de lait de vache mélangé à du lait de brebis ou de chèvre. Ce fromage devait avoir une consistance solide, au vu du tissu retrouvé dans la jarre.

Les chercheurs ont aussi trouvé des traces de peptides dans les morceaux de fromage. Cette présence indique une contamination par la bactérie Brucella melitensis, potentiellement mortelle pour l’homme. Une bactérie que l’on retrouve dans les produits laitiers non pasteurisés. Son ingestion peut provoquer de la fièvre, des maux d’estomac et entraîner de graves complications. Si la présence de la Brucella est avérée, il pourrait s’agir de la plus ancienne trace de la maladie.