Egypte: Le ministère de l'Intérieur égyptien annonce l'arrestation de 13 «terroristes» préparant des attentats

MONDE Ils planifiaient des attaques contre la communauté chrétienne et des institutions publiques, une semaine après des attentats meurtriers ayant visé des églises coptes…

20 Minutes avec AFP

— 

La Cathédrale Saint-Marc au Caire
La Cathédrale Saint-Marc au Caire — Nariman El-Mofty/AP/SIPA

Le ministère de l’Intérieur égyptien a annoncé ce dimanche l’arrestation de 13 « terroristes » qui planifiaient des attaques contre la communauté chrétienne et des institutions publiques, une semaine aprèsdes attentats meurtriers ayant visé des églises coptes.

>> A lire aussi: Attentats contre des églises coptes: Le second kamikaze, celui de Tanta, identifié

Quatre provinces du nord de l’Egypte visées 

L’annonce des autorités intervient alors que les coptes d’Egypte célèbrent Pâques dans la tristesse et sous haute surveillance : dimanche 9 avril, des attaques visant deux églises du nord de l’Egypte et revendiquées par le groupe jihadiste Etat islamique (EI) ont fait 45 morts.

Les « 13 éléments terroristes » faisaient partie de groupuscules qui préparaient « une série d’attaques contre des institutions étatiques, des installations gouvernementales et chrétiennes, et contre des personnalités publiques et des policiers », dans quatre provinces du nord de l’Egypte, notamment à Alexandrie, selon un communiqué du ministère de l’Intérieur.

Le texte ne précise pas quand ces attentats devaient avoir lieu. Dans les provinces d’Alexandrie et de Beheira (nord), les forces de sécurité ont également découvert deux fermes utilisées pour fabriquer des explosifs et entreposer des armes, selon le ministère.

L’Eglise avait annoncé que les célébrations de Pâques se limiteraient à une simple messe, qui s’est tenue samedi soir sous haute sécurité.

L’état d’urgence instauré dans tout le pays

Les coptes, qui représentent environ 10 % des 92 millions d’Egyptiens, ont été ciblés à plusieurs reprises au cours des derniers mois. En décembre, un kamikaze de l’EI s’était fait exploser dans une église du Caire, tuant 29 personnes. Par la suite, le groupe jihadiste avait menacé de multiplier les attaques contre la communauté.

Les attentats du dimanche des Rameaux ont poussé le président Abdel Fattah al-Sissi à instaurerl’état d’urgence dans tout le pays.

Les dernières violences antichrétiennes en Egypte interviennent avant la première visite du pape catholique François en Egypte, maintenue les 28 et 29 avril malgré les attaques.