Egypte : Au moins 25 morts après une explosion dans une église du Caire

TERRORISME L’explosion s’est produite près de la cathédrale copte orthodoxe de Saint-Marc dans le quartier Abbassia…

D.B. avec AFP

— 

Les forces de sécurité examinent la scène à l'intérieur de la cathédrale Saint-Marc au centre du Caire, à la suite d'un attentat à la bombe, dimanche 11 décembre 2016.
Les forces de sécurité examinent la scène à l'intérieur de la cathédrale Saint-Marc au centre du Caire, à la suite d'un attentat à la bombe, dimanche 11 décembre 2016. — Nariman El-Mofty/AP/SIPA

Au moins 25 personnes ont été tuées dimanche dans une explosion près de la cathédrale copte au Caire, a annoncé le ministère égyptien de la Santé dans un communiqué. L’explosion s’est produite près de la cathédrale copte orthodoxe de Saint-Marc dans le quartier Abbassia vers 9 h, selon le communiqué. Cette attaque présumée n’a pas été revendiquée dans l’immédiat.

Le bilan a progressivement augmenté de cinq à 20, puis 25 morts au minimum, au fur et à mesure des opérations de secours sur le site. Selon la télévision d’Etat qui citait des responsables de la sécurité, la bombe était constituée de TNT. Il s’agit de l’attentat le plus meurtrier contre la communauté chrétienne dans un passé récent.

« C’est une cible facile »

Les ambulances affluaient dimanche matin aux alentours de l’église, ainsi que les membres des forces de sécurité arrivés sur place après l’explosion, selon des journalistes de l’AFP. Les autorités ont saisi les caméras de sécurité de l’église pour commencer à examiner leur contenu, ont indiqué des responsables policiers sous couvert d’anonymat.

Par ailleurs, selon les mêmes sources, les corps des victimes ont été transportés à la morgue et les blessés acheminés vers les hôpitaux les plus proches. Un périmètre de sécurité a été installé par la police autour de l’église tandis qu’une vingtaine de personnes y scandaient des slogans contre le terrorisme. « Dites au cheikh, dites au prêtre, le sang des Egyptiens n’est pas bon marché », « Ministre de l’Intérieur démission », clamaient-ils.

L’église « est profondément aimée par beaucoup de fidèles au Caire qui vont régulièrement aux célébrations », a dit à l’AFP l’évêque général de l’église Angaelos en Grande-Bretagne. « C’est une cible facile car son entrée est à l’extérieur du périmètre (de la cathédrale) », a précisé l’évêque.

Pas de revendication pour l’instant

Aucun mouvement n’a revendiqué dans l’immédiat cette explosion, qui a été entendue dans tout le quartier. Les Coptes orthodoxes d’Egypte constituent la grande majorité de la communauté chrétienne la plus nombreuse du Moyen-Orient et l’une des plus anciennes.

Faiblement représentés au gouvernement, les Coptes s’estiment tenus à l’écart de nombreux postes de la justice, des universités ou encore de la police.

La montée d’un islam rigoriste aggrave leur sentiment de marginalisation, surtout depuisla chute du président Hosni Moubarak le 11 février 2011, qui s’est traduite par une dégradation du climat sécuritaire et une visibilité accrue des islamistes.