VIDEO. Egypte: Huit présentatrices télé jugées trop grosses auraient été privées d'antenne

TELEVISION Elles auraient un mois pour retrouver la ligne...

20 Minutes avec agence

— 

En Egypte, huit présentatrices jugées trop grosses auraient été privées d'antenne.
En Egypte, huit présentatrices jugées trop grosses auraient été privées d'antenne. — Capture d'écran / YouTube

Trop « grosses » pour être à la télévision ? Selon plusieurs médias égyptiens, huit présentatrices du pays auraient été privées d’antennes en raison de leur apparence physique et auraient un mois pour retrouver la ligne.

Si l’une d’elle, Khadija Khatab, a indiqué ne pas avoir reçu officiellement un tel ordre, elle évoque des « mesures » qui pourraient être prises à son encontre si jamais elle échouait à perdre du poids d’ici le 15 septembre, selon le New York Times. La décision, prise par Safaa Hegazy, directrice de l’ERTU, la télévision et radio publique, fait en tout cas grincer des dents.

La directrice conteste

Pour Mostafa Shawky, avocate spécialisée dans le droit des médias citée par le quotidien américain, cette demande renforce une idée largement présente en Egypte selon laquelle seules les femmes correspondant à certains critères de beauté devraient être présentatrices de télévision.

D’après la BBC, la suspension a également été vivement critiquée par le Centre d’orientation et de sensibilisation des femmes, qui affirme que cette sanction « viole la Constitution ».

>> A lire aussi : VIDÉO. «Trop grosse pour être mannequin»: Une Suédoise dénonce le diktat de la maigreur

De son côté, la directrice de la télévision d’Etat aurait rejeté les accusations. « Comment peut-il y avoir de discrimination contre les femmes dans une institution dirigée par une femme », a-t-elle justifié, citée par Le Parisien, ajoutant cependant que les présentatrices « ne sont plus comme elles étaient quand elles ont été embauchées ».