100 ans du massacre de Tulsa : Un drame racial longtemps passé sous silence

COMMEMORATIONS Joe Biden est attendu dans l'Oklahoma, mardi, pour participer aux commémorations du centenaire du massacre de Tulsa, lors duquel une meute d'hommes blancs a tué jusqu'à 300 Afro-Américains

Philippe Berry

— 

Le quartier de Greenwood, à Tulsa, dans l’Oklahoma, détruit lors du massacre racial qui s'est déroulé du 31 mai au 1er juin 1921. Lancer le diaporama
Le quartier de Greenwood, à Tulsa, dans l’Oklahoma, détruit lors du massacre racial qui s'est déroulé du 31 mai au 1er juin 1921. — Librairie du Congrès

C'est l'un des pires déchaînements de violences raciales de l'histoire moderne américaine. Du 31 mai au 1er juin 1921, une meute d'hommes blancs armés ont pillé et brûlé un quartier noir prospère de Tulsa surnommé le «Black Wall Street». Selon les estimations, jusqu'à 300 Afro-américains ont été tués lors de ce massacre longtemps passé sous silence par les livres d'histoire et les programmes scolaires américains. Alors que de nombreuses voix réclament la mise en place d'un programme de réparations, Joe Biden se rend à Tulsa ce mardi pour participer aux commémorations du 100e anniversaire du drame.

Voir le diaporama
Retourner en haut de la page