Colombie : Appel au calme après la répression sanglante des manifestations

Diaporama Retrouvez, en images, la mobilisation qui a démarré le 28 avril contre un projet de réforme fiscale

O.J. avec AFP

— 

Des gens entourent une moto de police en flammes lors d'une manifestation contre un projet de loi de réforme fiscale lancé par le président colombien Ivan Duque, à Bogota, le 28 avril 2021. Lancer le diaporama
Des gens entourent une moto de police en flammes lors d'une manifestation contre un projet de loi de réforme fiscale lancé par le président colombien Ivan Duque, à Bogota, le 28 avril 2021. — JUAN BERRATO/AFP

La Colombie se préparait mercredi à une nouvelle journée de mobilisation contre le gouvernement de droite du président Ivan Duque, après une semaine de manifestations entachées de violences et dont la répression policière a été condamnée par la communauté internationale. Des manifestants commençaient à se rassembler en début de matinée dans les principales villes du pays, parmi lesquelles Bogota, Medellin (nord-ouest) et Cali (sud-ouest), contre les politiques de santé, d'éducation, de sécurité et pour dénoncer les abus des forces de l'ordre. 

La mobilisation a démarré le 28 avril contre un projet de réforme fiscale, depuis retiré, et s'est transformée en protestation générale contre le gouvernement de droite, marquée par des violences. L'ONU, l'Union européenne, les Etats-Unis et des ONG ont appelé au calme et dénoncé la répression des manifestations en Colombie, qui ont fait une vingtaine de morts et des centaines de blessés depuis le début des événements.


Réalisation : Olivier JUSZCZAK

Voir le diaporama
Retourner en haut de la page