Violences policières: Minneapolis à nouveau sous tension après la mort de Daunte Wright

DIAPORAMA Retrouvez, en images, les heurts entre les manifestants et la police pour la troisième nuit consécutive malgré le couvre-feu

O.J. avec AFP

— 

Des manifestants défilent près du département de police le 13 avril 2021 à Brooklyn Center, Minnesota, après le meurtre de Daunte Wright. Lancer le diaporama
Des manifestants défilent près du département de police le 13 avril 2021 à Brooklyn Center, Minnesota, après le meurtre de Daunte Wright. — CHRIS TUITE/IMAGESPACE/SIPA

Après une troisième nuit de manifestations entachées de violences, la policière qui a abattu un jeune homme noir près de Minneapolis, dans le nord des Etats-Unis, a été arrêtée ce mercredi. Elle va être poursuivie pour homicide involontaire, a indiqué le procureur en charge du dossier, Pete Orput, à plusieurs médias américains.

Daunte Wright, Afro-Américain de 20 ans, a été tué dimanche à Brooklyn Center, dans la banlieue de Minneapolis, lors d'un banal contrôle routier. La police a qualifié sa mort d’ « accidentelle ». La policière Kim Potter, 48 ans dont 26 au service des forces de l'ordre, dit avoit confondu son arme de service et son Taser, pistolet à impulsion électrique qui n'est pas censé être létal, selon le chef de la police locale Tim Gannon. L'agente et Tim Gannon ont démissionné mardi. Minneapolis est sous tension depuis la mort de George Floyd, un quadragénaire noir qui a succombé sous le genou d'un policier blanc le 25 mai 2020. Les émotions suscitées par ce drame ont ressurgi depuis l'ouverture du procès de l'agent Derek Chauvin en mars. Un face-à-face tendu, avec plus d'une soixantaine d'arrestations, a opposé mardi soir des manifestants aux policiers près de Minneapolis pour la troisième nuit consécutive malgré le couvre-feu.


Réalisation : Olivier JUSZCZAK

Voir le diaporama
Retourner en haut de la page