Des Etats-Unis à l'Europe, des statues considérées comme des symboles du colonialisme vandalisées

Diaporama

Olivier Juszczak
— 
EVAN FROST/AP/SIPA

Les protestations antiracistes relancées à travers le monde après la mort de George Floyd lors de son arrestation par un policier américain ont pris la forme depuis fin mai de déboulonnages et de dégradations de statues de personnages historiques, plus ou moins connus, liés à l'esclavage ou à la colonisation.

La statue de Christophe Colomb en plein déboulonnement devant le Capitole de l'Etat du Minnesota à Saint-Paul, le 10 juin 2020. Réalisation : Olivier JUSZCZAK

  • EVAN FROST/AP/SIPA

    Les protestations antiracistes relancées à travers le monde après la mort de George Floyd lors de son arrestation par un policier américain ont pris la forme depuis fin mai de déboulonnages et de dégradations de statues de personnages historiques, plus ou moins connus, liés à l'esclavage ou à la colonisation.

    La statue de Christophe Colomb en plein déboulonnement devant le Capitole de l'Etat du Minnesota à Saint-Paul, le 10 juin 2020. Réalisation : Olivier JUSZCZAK

  • EVAN FROST/AP/SIPA

    Longtemps présenté comme le « découvreur de l'Amérique », Christophe Colomb est désormais aussi accusé de s'être livré à des pillages et à des massacres des populations indigènes.

  • STEVEN SENNE/AP/SIPA

    A Boston, la statue de Christophe Colomb a été décapitée, le 10 juin 2020.

  • VIRGINIA MAYO/AP/SIPA

    Ce mouvement de protestation s'est propagé en Europe. En Belgique, plusieurs statues du roi des Belges Léopold II (1865-1909) ont été vandalisées et recouvertes de peinture rouge symbolisant le sang versé par les Congolais, colonisés par les Belges, comme ici, à Bruxelles.

  • KENZO TRIBOUILLARD/AFP

    La statue du roi Baudouin de Belgique (1930-1993) devant la cathédrale Saint-Michel et Gudule, au centre de Bruxelles, a connu le même sort, le 12 juin 2020. 

  • AFP

    En Angleterre, à Bristol, une statue du marchand d'esclaves Edward Colston (1636-1721) a été jetée dans le port. L'homme avait financé de nombreuses institutions dans cette ville du sud-ouest de l'Angleterre au passé esclavagiste.

  • FRANCK AUGSTEIN/AP/SIPA

    A Londres, l'inscription « il était raciste » a été taguée sur le piédestal d'une statue de Winston Churchill (1874-1965), héros de la Seconde Guerre mondiale, dont divers propos sur les questions raciales ont suscité la controverse.

  • QUENTIN MABILLE/AFP

    En France, une autre figure incontournable de la Seconde Guerre mondiale, celle du général Charles de Gaulle  (1890-1970), a été vandalisée à Hautmont dans le département du Nord, le 15 juin 2020.

  • THIBAULT CAMUS/AP/SIPA

    Le 23 juin 2020, la statue du ministre de Louis XIV, Jean-Baptiste Colbert (1619-1683), ciblé pour son rôle dans la pratique de l'esclavage, a été recouverte de peinture rouge au torse et aux jambes devant l’Assemblée nationale, à Paris (photo). A Bourges (Cher), c’est la statue de Jacques Cœur, personnage historique français du XVe siècle qui a été vandalisée. A Lille (Nord), le piédestal de la statue du général Louis Faidherbe (1818-1889), une des figures les plus connues du colonialisme français, a aussi été tagué, le 21 juin 2020.

  • JOHN MACDOUGALL/AFP

    La sculpture de l'Allemand Arminius Hasemann (1888-1979) « Hockende Negerin » (négresse accroupie) des années 1920 a été décapitée à Berlin, dans la nuit du 17 juin 2020.

  • JAIME REINA/AFP

    Une statue du missionnaire espagnol Junipero Serra (1713-1784), évangélisateur de la Californie, a été taguée avec l'inscription « raciste » sur l'île espagnole de Majorque, dans le sillage des manifestations antiracistes mondiales, le 22 juin 2020.

  • MIGUEL MEDINA/AFP

    Celle d'un journaliste italien, Indro Montanelli (1909-2001) a été vandalisée à Milan. Se définissant comme « anti-communiste » et « anarcho-conservateur », l'homme s'était porté volontaire pour la guerre coloniale en Erythrée menée par Mussolini.

  • ROBIN UTRECHT/AFP

    A Rotterdam, la statue de Piet Hein (1577-1629), un amiral du XVIIe siècle lié à la Compagnie néerlandaise des Indes occidentales et impliqué dans le trafic d'esclaves, a été taguée.

Retourner en haut de la page