Un séisme de magnitude 6,6 dévaste le nord du Japon

Diaporama

La rédaction de 20 Minutes
— 
TAKAYOSHI NISKI/AP/SIPA

Toshiyuki Matsumori, directeur du département de sismologie et de volcanologie de la division de l'observation des séismes et des tsunamis de l'Agence météorologique du Japon, s'exprime lors d'une conférence de presse, à Tokyo, le 6 septembre 2018. Il indique l'endroit où a frappé le tremblement de terre sur l'île d'Hokkaido, dans le nord du Japon. Il était 3 h du matin.

  • TAKAYOSHI NISKI/AP/SIPA

    Toshiyuki Matsumori, directeur du département de sismologie et de volcanologie de la division de l'observation des séismes et des tsunamis de l'Agence météorologique du Japon, s'exprime lors d'une conférence de presse, à Tokyo, le 6 septembre 2018. Il indique l'endroit où a frappé le tremblement de terre sur l'île d'Hokkaido, dans le nord du Japon. Il était 3 h du matin.

  • YSUSHI KANNO/AP/SIPA

    Un glissement de terrain dans la ville d'Atsuma recouvre les maisons, à Hokkaido, le 6 septembre 2018.

  • JIJI PRESS/AFP

    Les maisons ont été complètement ensevelies par les glissements de terrains.

  • KOTARO NUMATA/AP/SIPA

    Les pompiers effectuent une fouille dans une maison effondrée, à Atsuma, sur l'île d'Hokkaido, le 6 septembre 2018. Des militaires des Forces d'autodéfense sont arrivés sur place pour participer aux opérations de sauvetage : 25 000 hommes au total sont attendus.

  • KOTARO NUMATA/AP/SIPA

    Les équipes de secours sont hélitreuillées sur la zone de recherche, à Atsuma, le 6 septembre 2018.

  • TISHIRO KUBO/AP/SIPA

    A Sapporo, la capitale de Hokkaido, une route a été détruite par un phénomène appelé liquéfaction dû au tremblement de terre de magnitude 6,6 survenu dans la ville, le 6 septembre 2018. 

  • KENTO INOUE/AP/SIPA

    Cette voiture a été piégée par la route liquéfiée.

  • JIJI PRESS/AFP

    Au siège de la préfecture de Hokkaido, à Sapporo, les habitants rechargent leur téléphone portable, le 6 septembre 2018. Selon la compagnie Hokkaido Electric Power, 2,95 millions de foyers et autres clients ont été privés d'électricité après le séisme, en raison de l'arrêt de toutes les centrales de la région.

  • KOTARO NUMATA/AP/SIPA

    Toujours à Sapporo, cette route est fissurée à cause de la force du séisme de magnitude 6,6 qui a frappé le nord du Japon.

  • MASAMINE KAWAGUCHI/AP/SIPA

    Dans la ville d'Abira, ce bâtiment n'a pas résisté aux violentes secousses. « Il y a eu une secousse soudaine, extrême. Je l'ai sentie (...) très longtemps, ça s'est arrêté puis cela a recommencé à trembler. J'ai 51 ans et je n'ai jamais vécu une telle expérience avant », a raconté Kazuo Kibayashi, un responsable de la ville.

Retourner en haut de la page