Le Carnaval de Rio 2016 bat son plein

Diaporama

La rédaction de 20 Minutes
— 
NEWSCOM/SIPA

C'est la fête à Rio! Le Carnaval le plus célèbre du monde a débuté vendredi 5 février pour une semaine de folie dans toute la ville. Malgré le virus Zika, malgré la crise que traverse le pays, rien n'arrêtera l'envie de danser et de s'amuser des Brésiliens et de tous les touristes venus du monde entier.

Ce diaporama sera régulièrement mis à jour.

  • NEWSCOM/SIPA

    C'est la fête à Rio! Le Carnaval le plus célèbre du monde a débuté vendredi 5 février pour une semaine de folie dans toute la ville. Malgré le virus Zika, malgré la crise que traverse le pays, rien n'arrêtera l'envie de danser et de s'amuser des Brésiliens et de tous les touristes venus du monde entier.

    Ce diaporama sera régulièrement mis à jour.

  • Leo Correa/AP/SIPA

    Les festivités ont été officiellement ouvertes vendredi, quand le «gros roi Momo», symbole de tous les excès de la manifestation, a reçu les clés de la ville des mains du maire.

  • Leo Correa/AP/SIPA

    Vendredi soir et samedi soir, les écoles de samba de série A ont défilé. Les meilleures peuvent prétendre monter dans les groupes spéciaux, et défiler l'année suivante pour remporter peut-être un jour le titre d'école samba de l'année.

  • William Volcov/Brazil Photo Press/Pacific Press/Sipa

    Ici, nous voyons des élèves de l'école Unidos de Padre Miguel.

  • William Volcov/Brazil Photo Press/Pacific Press/Sipa

    Les costumes sont toujours très impressionnants et travaillés.

  • William Volcov/Brazil Photo Press/Pacific Press/Sipa

    Mais les clous du spectacle sont bien évidemment les danseuses ou reines de batterie des écoles, qui rivalisent de tenues extravagantes, se parant de plumes et de strass.

  • SIPA

    Certaines ne couvrent que le strict minimum, c'est impressionnant.

  • William Volcov/Brazil Photo Press/Pacific Press/Sipa

    Cette danseuse de l'Académie de Rocinha brille de mille feux.

  • William Volcov/Brazil Photo Press/Pacific Press/Sipa

    Celle de l'école de samba Empire Serrano a opté pour un look très argenté.

  • William Volcov/Brazil Photo Press/Pacific Press/Sipa

    Celle-ci possède une immense marguerite de plumes.

  • William Volcov/Brazil Photo Press/Pacific Press/Sipa

    Le carnaval, c'est beaucoup de danses, de chorégraphies, de mouvement.

  • SIPA

    L'école de samba de Viradouro a fait tourner la tête des spectateurs.

  • AFP

    Dès samedi, les rues de Rio étaient gorgées de monde, comme à côté de la plage de Copacabana.

  • AFP

    Mais les choses sérieuses ont commencé dimanche 7 et lundi 8 décembre, avec le défilé des écoles des groupes spéciaux, les meilleures de Rio. Unidos da Tijuca a proposé des costumes particulièrement riches.

  • AFP

    La reine des fourmis cherche apparemment à vous embrasser.

  • AFP

    Oui, vous, tout à fait, ne faites pas comme si vous n'aviez pas vu.

  • AFP

    Les danseuses ont des corps extraordinairement musclés. Il faut de longues heures d'entraînement pour être capable de faire ce qu'elles accomplissent.

  • Leo Correa/AP/SIPA

    L'école Grande Rio avait convoqué la reine d'Angleterre à la fête. Rien que ça.

  • Luiz Eduardo Pérez/SIPA

    Elle aussi avait imposé des costumes plutôt lourds...

  • AFP

    Grande Rio n'a pas oublié l'idole footballistique qu'est Neymar au Brésil. Mais pas sûr que cette étoile bouffie et peu agile soit un grand honneur...

  • AFP

    L'école Beija Flor est retournée 300 ans en arrière. Tout en ajoutant une certaine pointe acidulée.

  • Silvia Izquierdo/AP/SIPA

    Voilà encore une reine de batterie impressionnante.

  • SIPA

    Une partie de la parade de l'école Mocidade était inspirée par Don Quichotte.

  • SIPA

    Il y avait même quelques saynètes.

  • Silvia Izquierdo/AP/SIPA

    Sans lien aucun (ou bien caché), Mocidade avait aussi un char-souris. Avec plein de fromage. La partie enfants du show?

  • MARCELO SAYAO/SIPA

    Ah non, peut-être pas finalement.

  • SIPA

    Il faut dire que les danseurs doivent avoir tellement chaud dans les costumes...

  • SIPA

    Non mais franchement, on doit perdre des litres d'eau, là-dedans.

  • Silvia Izquierdo/AP/SIPA

    Ce qui n'empêche pas de rester belle.

  • Leo Correa/AP/SIPA

    L'animal mis en avant par l'école Estacio de Sa samba en imposait beaucoup plus. 

  • Leo Correa/AP/SIPA

    Et l'on retrouve une reine de batterie étincelante.

  • AFP

    En parlant d'étincelant, une partie du défilé de l'école Uniao da Ilha était dédiée au soleil. 

  • Leo Correa/AP/SIPA

    Tout le monde peut participer au spectacle.

  • SIPA

    Ce déguisement ne doit pas être très pratique pour cette danseuse de l'école Samba Mangueira.

  • Silvia Izquierdo/AP/SIPA

    Cette reine de batterie est moins gênée.

  • Marcelo Sayão/SIPA

    Samba Margueira avait également misé sur des beautés plus froides.

  • Silvia Izquierdo/AP/SIPA

    Mais l'école n'est apparemment pas à un contraste près!

  • SIPA

    Quelques moyens ont été mis dans des effets pyrotechniques. Un peu cheap, non?

  • SIPA

    Changement d'ambiance avec l'école Vila Isabel.

  • SIPA

    Qui semble avoir misé sur la menace pour être élue meilleure école de samba de l'année...

  • SIPA

    Un costume très élégant pour cette jeune femme.

  • Leo Correa/AP/SIPA

    Cette danseuse de l'école São Clemente semble prête à s'envoler.

  • SIPA

    Celle-ci est heureuse d'être sur terre.

  • SIPA

    São Clemente qui a convoqué quelques clowns pour la parade.

  • SIPA

    Bon, on sent aussi que l'école Samba Inperatriz Leopoldinense a voulu se faire plaisir avec des costumes marrants.

  • SIPA

    Mais pourquoi des canards?!

  • Leo Correa/AP/SIPA

    Ce n'est rien à côté de l'école Portela, qui n'hésite pas à sacrifier des danseuses pour nourrir les dinosaures de son char.

  • Leo Correa/AP/SIPA

    Décidément... un char avec un Jack Black géant, vraiment?

  • Atsushi Taketazu/AP/SIPA

    Les Brésiliens ont aussi dédié un char aux Jeux olympiques et paralympiques qu'ils organisent cette année.

  • /NEWSCOM/SIPA

    Bon, ce ne sont pas forcément les costumes les plus réussis, disons-le.

  • VANDERLEI ALMEIDA/AFP

    Les amateurs prennent aussi plaisir à se déguiser pour défiler. Cette année, beaucoup de super héros se sont mêlés à la fête.

  • Leo Correa/AP/SIPA

    On a ainsi pu croiser un batman samedi.

  • Antonio Lacerda/SIPA

    Et quand Bruce Wayne est dans les parages, le Joker n'est jamais loin...

  • Leo Correa/AP/SIPA

    Même Flash était de la partie. Et il avait l'air plutôt captivé par le spectacle.

Retourner en haut de la page