Des femmes entièrement voilées marchent devant un panneau du groupe jihadiste EI proclamant "Nous serons victorieux", le 1er novembre 2014 dans la ville de Raqa, en Syrie
Des femmes entièrement voilées marchent devant un panneau du groupe jihadiste EI proclamant "Nous serons victorieux", le 1er novembre 2014 dans la ville de Raqa, en Syrie — - Raqa Media Center

TERRORISME

Daesh: Les femmes particulièrement visées par la propagande de l'organisation djihadiste, selon Europol

Le groupe terroriste promet aux femmes « une reconnaissance sociale et la possibilité de participer aux combats »

Daesh a fait beaucoup d’efforts de communication pour convaincre les femmes de venir grossir ses rangs. L’organisation terroriste a multiplié les éléments de propagande pour attirer de futures combattantes et dissiper leurs doutes, selon un rapport d’Europol relayé par Europe 1 ce vendredi.

Les spécialistes ont analysé 200 textes, vidéos et documents de propagande, dans lesquels les femmes sont spécifiquement ciblées. La démarche marque un réel changement dans le positionnement du groupe djihadiste à l’organisation patriarcale.

La crainte d’une inspiration

Les messages assurent aux concernées que Daesh leur apportera la considération qu’elles méritent, y compris dans les combats auxquels l’organisation promet une participation des femmes. Les communications, produites par des femmes djihadistes elles-mêmes, prennent aussi les devants en expliquant et justifiant certaines pratiques, comme la polygamie ou l’esclavagisme.

Daesh faisait donc le nécessaire pour « insinuer que les femmes pouvaient accéder à des positions de médecins, de professeurs ou de personnels de la police religieuse pour les inciter à venir », analyse Vincent Semetre, chef d’unité au centre européen antiterroriste. L’organisation crée ainsi un « précédent ». Précédent que le spécialiste craint de voir reproduit et imité dans d’autres mouvements terroristes.