20 Minutes : Actualités et infos en direct
TERRORISMEDaesh appelle à manifester contre François Hollande et Barack Obama

Daesh appelle à manifester contre François Hollande et Barack Obama dans une vidéo

TERRORISMELes deux djihadistes qui apparaissent sur les images seraient français...
Image de propagande montrant un groupe de jeunes enfants entraînés par Daesh au maniement des armes près de Mossul en Irak.
Image de propagande montrant un groupe de jeunes enfants entraînés par Daesh au maniement des armes près de Mossul en Irak. - Uncredited/AP/SIPA
C. A.

C. A.

Daesh a pour la première fois appelé à manifester pour faire pression sur les présidents François Hollande et Barack Obama, à la tête de la coalition qui lutte contre l'organisation terroriste, rapporte ce lundi Le Parisien.

Cet appel, formulé dans une vidéo, aurait été lancé par deux Français membres de l'organisation de l'Etat islamique, précise le quotidien.

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

Les deux djihadistes seraient Français

Abu Mujahid, premier à apparaître sur les images, serait originaire de Montreuil (Seine-Saint-Denis), et actuellement en Irak, explique Le Parisien.

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

Le second homme est identifié par le chercheur Romain Caillet comme étant « Abu-l-Qaqa' al-Firansi », Français d'origine berbère né en 1989. Il aurait rallié Daesh en décembre 2013 avec l'aide du Marocain Abu-I-Hassan. Ce dernier est accompagné d'un jeune enfant, qui pourrait être son fils, avance Le Parisien.

Toutefois, ce nom est aussi celui d'un officier français de Daesh qui aurait été abattu en octobre 2013 par l'armée syrienne près d'Alep, en Syrie, ainsi que celui d'un homme qui aurait trouvé la mort en mai 2014 lors d'un attentat-suicide contre un poste de police de Mossoul, en Irak.

Le retrait d'Irak des Espagnols donné comme exemple

Sur les images, Daesh se félicite également des attaques meurtrières menées par Omar Mateen à Orlando et du meurtre d'un couple de policiers à Magnanville perpétré par Larossi Abballa (que les djihadistes nomment eux « Abdallah »).

Abu-l-Qaqa al-Firansi dénonce les musulmans qui ont condamné l'attentat d'Orlando, arguant que le Coran évoque la punition infligée aux homosexuels.

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

Par la suite, il qualifie Larossi Abballa de « bonhomme ».

Abu Mujahid apparaît une nouvelle fois pour donner en exemple le retrait d'Irak des Espagnols après les attentats de Madrid en 2004.

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

Le 11 mars 2004, 191 personnes avaient été tuées et 1.900 autres blessées dans l'explosion de bombes posées par des islamistes marocains dans des trains de banlieue à la gare d'Atocha. Le socialiste José Luis Rodriguez Zapatero, élu trois jours plus tard à la tête du gouvernement, avait alors engagé le retrait des troupes espagnoles d'Irak. Cette promesse avait toutefois été faite un an plus tôt, avant les attentats d'Atocha.

Sujets liés