Arabie saoudite: Daesh revendique un attentat contre une mosquée chiite

TERRORISME Le groupe promet aux chiites des «jours sombres»...

20 Minutes avec AFP
Le 22 mai 2015 sur le lieu de l'attentat dans une mosquée à  Qatif; AFP PHOTO / STR
Le 22 mai 2015 sur le lieu de l'attentat dans une mosquée à Qatif; AFP PHOTO / STR — AFP

Le groupe djihadiste Etat islamique (EI) a revendiqué l’attentat suicide perpétré ce vendredi contre une mosquée chiite en Arabie saoudite qui a fait de nombreux morts et blessés, dans un communiqué mis en ligne sur des sites islamistes.

Le groupe affirme que « les soldats du califat dans la province de Najd (Arabie saoudite, ndlr) » sont responsables de cette attaque, précisant qu’elle a été menée par un kamikaze qui a actionné une ceinture explosive qu’il portait sur lui dans la mosquée.

Le groupe a également publié une photo de l’auteur de l’attaque qui s’appelle, selon lui, Abou Amer Al-Najdi.

Chasser les chiites de la péninsule arabique

Le communiqué promet aux chiites « des jours sombres » jusqu’à ce que « les soldats de l’EI » les « chassent de la péninsule arabique ».

Plus tôt, un porte-parole du ministère de l’Intérieur avait affirmé qu’un individu avait « fait détoner une bombe qu’il portait sous ses vêtements pendant la prière du vendredi dans la mosquée Ali Ibn Abi Taleb à Koudeih », une localité de la région du Qatif, dans l’est du pays.

Cité par l’agence officielle SPA, il n’a pas donné de bilan précis de l’attentat.

Des militants chiites et des témoins ont de leur côté avancé différents bilans allant de quatre à 22 morts et de nombreux blessés.

Une minorité chiite victime de discrimination

La localité de Koudeih est située au nord de la ville de Qatif, au coeur de la Province Orientale, région pétrolière où se concentre la minorité chiite qui se dit victime de discriminations dans le royaume saoudien.

Le mufti d’Arabie saoudite, plus haut dignitaire de l’establishment religieux sunnite, cheikh Abdel Aziz ben Abdallah Al-Cheikh, est intervenu en direct sur la chaîne de télévision publique El-Ekhbariya pour dénoncer l’attentat : « C’est un acte criminel destiné à creuser un fossé entre les fils de la nation (…) et à propager les troubles dans notre pays. »

Les autorités saoudiennes ont multiplié ces derniers mois les arrestations parmi des extrémistes sunnites soupçonnés de planifier des attaques pour attiser les tensions confessionnelles dans le pays, à majorité sunnite.