Un avion indonésien avec 54 personnes à bord a perdu le contact avec le contrôle aérien

TRANSPORTS L’ATR 42 de la compagnie Trigana Air a perdu le contact peu après son décollage…

Vincent Vantighem

— 

Un ATR 42 (photo d'illustration).
Un ATR 42 (photo d'illustration). — FREDERICK FLORIN / AFP FILES / AFP

Inquiétude dans le ciel indonésien. Un avion de ligne avec 54 personnes à bord a perdu le contact, dimanche matin, avec le contrôle aérien au-dessus de la province indonésienne de Papouasie, ont annoncé les services de secours.

Il s’agit d’un avion de type ATR 42 appartenant à la compagnie Trigana Air. D’après les premiers éléments, il a perdu le contact juste avant 15h (9h, heure française) après son décollage de l’aéroport de Sentani, dans la capitale de la province Jayapura, ont précisé les services de secours sur Twitter.

Sur le réseau social, les autorités assurent qu’il y avait 44 adultes, 5 enfants et 5 membres d’équipage sur ce vol qui était à destination d’Oksibil, dans la partie Est de la Papouasie. Depuis 2007, Trigana Air figure dans la « liste noire » des compagnies aériennes interdites de vol dans l’Union européenne.

Des conditions météorologiques très mauvaises

Le porte-parole du ministère des Transports J.A. Barata a confirmé que l'appareil avait perdu tout contact avec les contrôleurs aériens, précisant qu'il était censé atterrir à Oksibil juste après 15H00. «Nous ne savons pas ce qui est arrivé à l'appareil et nous nous coordonnons avec les autorités locales, a-t-il déclaré. La météo est très très mauvaise là bas. Il fait très sombre et c'est très nuageux. Les conditions ne sont pas propices aux recherches. La zone est montagneuse.»

L'Indonésie a un piètre bilan en matière de sécurité aéronautique. En décembre, un avion de la compagnie AirAsia parti de Surabaya (Indonésie) à destination de Singapour s'est abîmé en mer de Java, faisant 162 morts.