Afghanistan : Le Pentagone confirme le crash d'un avion militaire

TERRORISME Les talibans affirment avoir abattu l’avion, ce que dément le département de la Défense des États-Unis 

J.-L.D. avec AFP

— 

Un avion en Afghanistan, illustration
Un avion en Afghanistan, illustration — Jacquelyn Martin/AP/SIPA

L'avion qui s’est écrasé ce lundi dans l’Est de l'Afghanistan dans une zone sous contrôle des talibans appartient aux forces américaines, a confirmé le Pentagone, assurant n’avoir aucune indication qu’il ait été abattu par un tir ennemi, alors que les talibans affirment qu’il a été « abattu tactiquement ».

« Un Bombardier E-11A américain s’est écrasé aujourd’hui dans la province de Ghazni, en Afghanistan », a tweeté le porte-parole des forces américaines en Afghanistan, le colonel Sonny Leggett. Le Bombardier E-11 est un appareil de soutien aux drones de reconnaissance, équipé de matériel de communications de grande valeur.

Aucun survivant

« Une enquête est en cours sur les causes du crash, mais il n’y a aucune indication qu’il ait été provoqué par un tir ennemi », a-t-il ajouté.

« Un appareil spécial des occupants américains s’est écrasé… dans la province de Ghazni », a indiqué le porte-parole des talibans Zabiullah Mudjahid dans un communiqué, ajoutant que tous les membres de l’équipage avaient péri.

Une mission de surveillance ?

Selon les talibans, l’appareil « volait dans une mission de surveillance ». Le type de l’appareil correspond à ceux utilisés dans le pays par l’US Air Force pour la surveillance électronique.

Le crash de l’avion avait été signalé par les autorités locales comme étant survenu vers 13 h 00. L’autorité civile de l’aviation afghane (ACAA) a indiqué ensuite dans un communiqué qu'« aucun crash d’appareil commercial n’a été enregistré ».