Afghanistan: Un soldat américain tué et deux autres blessés par les talibans

CONFLIT L'attaque se serait produite sur l’aéroport de Tarinkot, la capitale provinciale de l’Uruzgan où les talibans sont très présents et actifs...

20 Minutes avec AFP

— 

Un soldat américain a été tué et deux blessés samedi dans le sud de l'Afghanistan, le samedi 7 juillet 2018.
Un soldat américain a été tué et deux blessés samedi dans le sud de l'Afghanistan, le samedi 7 juillet 2018. — Rahmat Gul/AP/SIPA

Un soldat américain a été tué et deux blessés ce samedi dans le sud de l’Afghanistan, « apparemment » par des recrues locales. Selobn l’opération de l’Otan Résolute Support (RS), deux autres soldats ont été « blessés et sont dans un état stable. Ils reçoivent actuellement des soins ».

Si dans son communiqué RS qui ne précise pas où a eu lieux cette attaque, un policier afghan a précisé à l’AFP que l’incident s’était produit sur l’aéroport de Tarinkot, la capitale provinciale de l’Uruzgan où les talibans sont très présents et actifs.

Un ou des soldats afghans ont ouvert le feu sur les instructeurs américains

L’Otan évoque une « apparente attaque de l’intérieur » ce qui signifie qu’un ou des soldats afghans ont ouvert le feu sur les instructeurs américains qui forment et encadrent les forces gouvernementales. Sur Twitter, les talibans ont annoncé qu’un « patriote afghan » avait « ouvert le feu sur des Américains en Uruzgan tuant et blessant au moins quatre d’entre eux ».

Le dernier soldat américain tué en Afghanistan était tombé lors de combats dans la province du Nangarhar, dans l’est, le 1er janvier. Quatre autres avaient été blessés dans le district d’Achin, bastion du groupe Etat islamique largement repris depuis par les forces afghanes et américaines.

En 2017, 11 militaires américains ont été tués

Cette attaque est donc le second incident mortel à frapper les forces américaines depuis le début de l’année. En 2017, 11 militaires américains avaient été tués. Quelque 14.000 soldats américains sont déployés en Afghanistan en soutien aux forces afghanes qu’ils forment et accompagnent en opération, au titre de la lutte contre le terrorisme.

Ils constituent l’essentiel des 16.000 hommes de l’opération Résolute Support commandée par le général américain John Nicholson, qui s’apprête à céder la place au général des Forces spéciales américaines, Scott Miller. Pour rappel, la guerre d’Afghanistan, en cours depuis dix-sept ans, est à ce jour la plus longue de l’armée américaine qui a perdu plus de 2.400 hommes dans le pays et enregistré environ 20.000 blessés.

>> A lire aussi : Un soldat américain tué dans une opération anti-talibans en Afghanistan

>> A lire aussi : Afghanistan: Seize policiers tués «par erreur» dans un bombardement américain

>> A lire aussi : États-Unis: Un marathon par jour pendant un mois, le défi fou d’un ancien soldat amputé des jambes