Afghanistan: Un attentat revendiqué par Daesh fait 12 victimes à Kaboul

KAMIKAZE Cet attentat intervient à la veille d’un accord de cessez-le-feu unilatéral proclamé par l’État afghan avec les talibans…

20 Minutes avec AFP

— 

Des soldats bloquent l'accès au ministère de la Réhabilitation rurale, le 11 juin 2018 à Kaboul.
Des soldats bloquent l'accès au ministère de la Réhabilitation rurale, le 11 juin 2018 à Kaboul. — Rahmat Gul/AP/SIPA

Le kamikaze s’est fait exploser au moment où les employés rentraient chez eux. Au moins 12 personnes sont mortes et 31 ont été blessées ce lundi à Kaboul en Afghanistan dans un attentat suicide revendiqué par Daesh. Cette attaque intervient à la veille de l’entrée en vigueur d’un cessez-le-feu unilatéral proclamé par l’Etat afghan, qui ne concerne que les talibans.

« Un kamikaze a fait détonner son gilet explosif à l’entrée du ministère… tuant et blessant plusieurs employés du ministère » de la Réhabilitation rurale et du Développement, a déclaré le porte-parole de la police, Hashmat Stanikzai. Il a confirmé le bilan de douze morts et 31 blessés, précédemment communiqué par le porte-parole du ministère afghan de la Santé, Waheed Majroh.

Le bâtiment se vidait vers 13 heures. Les employés s’apprêtaient à rentrer plus tôt chez eux, en raison du ramadan. Ils étaient rassemblés devant le bâtiment, dans l’attente de bus, quand l’explosion est survenue, a raconté le porte-parole de ce ministère, Faridoon Azhand. « Malheureusement, nous avons perdu des collègues », a-t-il ajouté.

Un cessez-le-feu avec les talibans

« J’étais dans mon bureau quand j’ai entendu une grosse explosion », a indiqué un autre employé du ministère. « La plupart de mes collègues s’en allaient. Je suis inquiet pour eux ».

L’attaque survient à la veille d’un cessez-le-feu d’une semaine annoncé par l’Etat afghan en amont de la fin du ramadan [Aïd-el-Fitr], attendue vendredi. Il doit commencer, avait précisé jeudi le président Ashraf Ghani, le « 27e jour du ramadan [mardi] et se poursuivra jusqu’au cinquième jour de l’Aïd-el-Fitr », qui devrait commencer en fin de semaine prochaine, ce qui signifierait qu’il pourrait s’étendre du 12 au 19 juin.

Ce cessez-le-feu, unilatéral, ne concerne que les talibans, avait-il précisé. Les talibans ont de leur côté décrété une cessation des combats « les trois premiers jours de l’Aïd ». C’est la première fois depuis qu’une coalition internationale menée par les Etats-Unis les a chassés du pouvoir en octobre 2001 que les insurgés décident d’un cessez-le-feu.