Afghanistan: Un attentat-suicide fait 28 morts

TERRORISME L'offensive de printemps a repris...

20 Minutes avec AFP

— 

L'attentat-suicide de Kaboul le 19 avril 2016 a fait au moins 28 morts.
L'attentat-suicide de Kaboul le 19 avril 2016 a fait au moins 28 morts. — SHAH MARAI

Terreur dans le centre de Kaboul ce mardi. Un attentat suicide et fusillade se sont produits dans la capitale afghane, faisant au moins 28 morts, a indiqué le chef de la police de la capitale afghane. C’est la première attaque depuis que les talibans ont annoncé leur « offensive de printemps », « l’Opération Omari », en mémoire du mollah Omar, le défunt fondateur de leur mouvement.

L’attaque, qui visait un bâtiment officiel, s’est produite en pleine heure de pointe matinale. Des journalistes de l’AFP ont senti les maisons vibrer, des vitres ont volé en éclats, une colonne de fumée s’élevait dans le ciel et des sirènes de police et d’ambulances retentissaient dans toute la ville.

Revendication immédiate

Les rebelles islamistes ont revendiqué cet attentat-suicide à la voiture piégée. Le président afghan Ashraf Ghani a condamné « dans les termes les plus forts l’attaque terroriste de ce matin qui a fait de nombreux morts et blessés parmi nos compatriotes ». D’après le ministère de la Santé, 208 personnes ont été blessées, dont certaines « très grièvement ».

L’attentat visait un bâtiment appartenant au gouvernement afghan dans le centre de la capitale, qui serait utilisé par la présidence. Les talibans ont fréquemment recours aux attentats-suicides contre la police et l’armée afghanes, ainsi que les services de renseignement, qualifiés de « larbins » des forces étrangères déployées en Afghanistan.