Afghanistan: Condoléances d'Obama et «enquête exhaustive» après le bombardement d'un hôpital MSF

MONDE Le bombardement qui a fait 19 morts pourrait être dû à un raid américain...

20 Minutes avec AFP

— 

Des membres du personnel de l'hôpital MSF de Kundunz se retranchent dans une des pièces de l'établissement, après son bombardement, le 3 octobre 2015.
Des membres du personnel de l'hôpital MSF de Kundunz se retranchent dans une des pièces de l'établissement, après son bombardement, le 3 octobre 2015. — MSF / AFP

Le président américain Barack Obama a présenté samedi ses «plus profondes condoléances» après le bombardement d’un hôpital de MSF dans la ville afghane de Kunduz, qui a fait 19 morts et pourrait être dû à un raid américain. Le chef du Pentagone, Ashton Carter, a affirmé ce samedi qu’une « enquête exhaustive » était en cours, mais sans confirmer s’il a été mené par des forces américaines.

Le secrétaire à la Défense américain souligne que « les forces américaines en soutien aux forces de sécurité afghanes opéraient à proximité, tout comme les talibans ». Selon le dernier bilan communiqué par MSF, le bombardement a coûté la vie à 19 personnes, 12 employés et sept patients, parmi lesquels trois enfants. Au moins 37 personnes ont été blessées.

Une frappe américaine?

Le centre de soins de Médecins sans Frontières à Kunduz, ville afghane reprise aux talibans par l’armée, a été « fortement endommagé » par un bombardement nocturne qui a tué 19 personnes.

Selon l’Otan, dont les frappes aériennes ont soutenu l’armée afghane dans sa contre-offensive à Kunduz, une frappe américaine a été menée pendant la nuit contre des « personnes qui menaçaient les forces de la coalition » et elle « pourrait avoir engendré des dommages collatéraux dans un centre médical qui se trouvait à proximité ». L'hôpital a continué à être bombardé pendant plus de 30 minutes après que l'ONG a averti les armées américaine et afghane.