Moqué, Clint Eastwood dit avoir improvisé son discours

Avec Reuters

— 

Clint Eastwood, dont le discours à la convention républicaine américaine le 30 août a fait l'objet de moqueries, a expliqué vendredi n'avoir eu l'idée d'apporter une chaise sur la scène qu'à la dernière minute alors qu'il se trouvait encore en coulisses.
«Il y avait une chaise et un type n'arrêtait pas de me demander si je voulais m'asseoir», explique le réalisateur et acteur américain, âgé de 82 ans, dans une interview au Carmel Pine Cone publiée vendredi.

Cela m'a donné l'idée. J'allais amener la chaise avec moi sur scène et j'allais parler à M. Obama et lui demander pourquoi il n'avait pas tenu toutes les promesses qu'il avait faites."

Dans une intervention légèrement surprenante, Eastwood s'est adressé lors de la soirée d'investiture du candidat Mitt Romney à l'élection présidentielle du 6 novembre, à une chaise vide, sur laquelle il a fait mine de croire que se tenait assis un Barack Obama imaginaire.

La performance de l'interprète de Dirty Harry a suscité une vague de critiques et de moqueries, y compris dans le camp républicain, sur les réseaux sociaux. «J'ai peut-être agacé beaucoup de gauchistes, mais je m'adressais au centre», a déclaré l'acteur dont le discours, qui devait initialement durer 5 minutes a duré en tout 12 minutes.

«L'équipe de Mitt Romney, a précisé l'acteur, a demandé des détails sur le contenu de son discours. Ils contrôlent la plupart des personnes mais je leur ai dit 'vous ne pouvez pas faire ça avec moi parce que je sais pas ce que je vais dire'.»