La Chine détaille ses dépenses d'infrastructures

Reuters

— 

La Chine a fait état d'une série de programmes de dépenses d'infrastructures cette semaine, notamment dans les réseaux ferroviaires et la santé, afin de montrer que le gouvernement mène une action vigoureuse pour soutenir la croissance du pays.

Le ministère des Chemins de fer chinois, lourdement endetté, a revu en hausse son objectif de dépenses pour l'année en cours, à 496 milliards de yuan (62,3 milliards d'euros), contre 470 milliards auparavant, annonce mercredi le quotidien China Daily, qui cite un responsable du secteur. L'an dernier, le ministère avait dépensé 461 milliards de yuan.

Ralentissement de sa croissance

Le ministère de la Santé a prévu 400 milliards de yuan de dépenses d'ici 2020 dans le cadre de la lutte contre les maladies chroniques, a précisé le journal. Ces informations font suite à une série d'annonces de programmes de dépenses de municipalités à l'intérieur du pays, beaucoup d'entre elles recoupant des engagements à long terme.

Selon des analystes, ces annonces contribuent à donner l'impression que le gouvernement ne baisse pas les bras, alors que, selon les derniers indicateurs, la Chine se prépare à un septième trimestre de ralentissement de sa croissance.

Le pays est encore sous la coup d'un programme massif de soutien de la croissance lancé fin 2008, qui a protégé le pays de la crise financière, mais augmenté les tensions inflationnistes et alourdi la dette des municipalités.