Le Sénégal appelle à l'arrêt des exécutions capitales en Gambie

Avec Reuters

— 

Le président du Sénégal, Macky Sall, a joint ce mardi sa voix aux appels de la communauté internationale demandant à la Gambie de cesser la série d'exécutions capitales de plusieurs condamnés à mort.

Deux des neuf personnes passées devant un peloton d'exécution étaient des ressortissants sénégalais. L'affaire pourrait attiser les tensions entre le Sénégal et la Gambie, pays enclavé dans le territoire de son voisin, au moment où le président Sall cherche le soutien des Gambiens pour mettre fin au conflit séparatiste en Casamance.

Le président gambien Yahya Djammeh a affirmé que la quarantaine de condamnés à mort qui attendent l'application de leur peine seront exécutés avant la mi-septembre. Cette déclaration avait entraîné une condamnation de l'Union africaine, de l'Union européenne, de la Grande-Bretagne, de l'Allemagne, de la France et d'organisations humanitaires.