Syrie: L'usage de l'arme chimique serait une cause d'intervention de l'ONU

Avec Reuters

— 

Le président français, François Hollande, a estimé lundi que l'usage d'armes chimiques par le régime en place en Syrie serait une «cause légitime d'intervention directe» de la communauté internationale dans ce pays. Le président de la République a de nouveau demandé le départ du président syrien Bachar al-assad, jugeant «insupportable pour la conscience humaine» ce qui se passe dans ce pays, où les combats ont fait plus de 18.000 morts en 18 mois. «Nous serons très vigilants avec nos alliés pour prévenir l'emploi d'armes chimiques par le régime, qui serait pour la communauté internationale une cause légitime d'intervention directe», a dit François Hollande lors d'un discours à l'ouverture de la XXe conférence des ambassadeurs, à l'Elysée.