Le mouvement islamiste palestinien Hamas, qui contrôle la bande de Gaza, n'a pas été invité par l'Iran au sommet des Non-Alignés prévu les 30 et 31 août à Téhéran, a affirmé dimanche le porte-parole du sommet Mohammad Reza Forqami cité par les médias.
Le mouvement islamiste palestinien Hamas, qui contrôle la bande de Gaza, n'a pas été invité par l'Iran au sommet des Non-Alignés prévu les 30 et 31 août à Téhéran, a affirmé dimanche le porte-parole du sommet Mohammad Reza Forqami cité par les médias. — Said Khatib afp.com

Monde

Sommet des Non-Alignés à Téhéran: Le Hamas n'est pas invité

Le mouvement islamiste palestinien Hamas, qui contrôle la bande de Gaza, n'a pas été invité par l'Iran au sommet des Non-Alignés prévu les 30 et 31 août à Téhéran, a affirmé dimanche le porte-parole du sommet Mohammad Reza Forqami cité par les médias.

«Jusqu'à présent, aucune invitation officielle de la République islamique n'a été envoyée au Premier ministre du Hamas» à Gaza, Ismaïl Haniyeh, a déclaré Mohammad Reza Forqami, démentant l'annonce par le porte-parole de ce dernier qu'il avait été invité à la rencontre et s'y rendrait. «Seul le président palestinien Mahmoud Abbas a été invité au sommet», a ajouté Mohammad Reza Forqami dans un communiqué cité par plusieurs agences.

«Invité spécial»

Mahmoud Abbas a menacé samedi de boycotter le sommet des Non-Alignés à Téhéran si Ismaïl Haniyeh était présent, dans une nouvelle manifestation de la querelle entre les différents mouvements palestiniens.

Le bureau d'Ismaïl Haniyeh avait annoncé vendredi que le chef du gouvernement du Hamas au pouvoir à Gaza avait été invité officiellement au sommet par le président iranien Mahmoud Ahmadinejad. Son porte-parole, Taher al-Nounou, avait ensuite confirmé à l'AFP que Ismaïl Haniyeh se rendrait à Téhéran en tant que «Premier ministre élu par le peuple palestinien» après les législatives de janvier 2006, même si Mahmoud Abbas décidait de boycotter le sommet.

Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères avait indiqué samedi que Mahmoud Abbas avait été invité en tant que représentant officiel de la Palestine, mais que Ismaïl Haniyeh bénéficierait d'un statut «d'invité spécial».

Le régime islamique iranien, ennemi juré d'Israël dont il souhaite la disparition, soutient le Hamas palestinien et a reçu officiellement Ismaïl Haniyeh en février dernier. Il entretient en revanche des relations distantes avec l'autorité palestinienne, jugée trop conciliante à l'égard de l'Etat hébreu.